Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

24/08/2009

QUE DU BONHEUR (DH 23-08-09)


de croo.jpg

Le triple combat d'Herman De Croo

Depuis qu'il a révélé son cancer des cordes vocales, Herman De Croo a été submergé par les messages de sympathies. Les plus hautes autorités congolaises, qui devaient l'accueillir durant l'été, n'ont pas été les dernières à l'encourager. Il reste encore au ministre d'Etat à subir 6 séances de radiation pour arriver à la fin de son traitement. Contacté, il nous a affirmé, d'une voix faible, que les principaux désagréments qu'il avait craints n'étaient pas apparus: pas de déglutition douloureuse, pas de brûlure de la gorge, pas de perte de salive… D'ici septembre, il commencera un triple combat. Le premier est de pouvoir bénéficier, pour tout cancéreux qui subit le même traitement, d'une irradiation sept jours sur sept: la maudite coupure du week-end permet en effet aux cellules malades de se revivifier. Deuxième bataille, la lutte contre la rareté des isotopes. Troisième engagement du ministre, avec Laurette Onkelinx, ministre de la Santé publique, qui l'a contacté sur le sujet, De Croo va entrer en guerre pour que soit conservé en Belgique un centre de recherche digne de ce nom (l'handrothérapie). "Sait-on, assène le libéral, que 50.000 cas sont découverts chaque année? Si l'on n'y prend garde, mi-2010, des milliers de Belges risquent de voir post-poser leur diagnostic… " À bon entendeur…

flahaut.jpgFlahaut: "La Flandre utilise les structures de la Belgique quand cela lui convient!"

Rrroberrrt Urrrbain n'est pas content. Il l'a fait savoir, vendredi, par un communiqué estimant que la nomination d'un commissaire adjoint à l'expo de Shanghai, Leo Delcroix, était une concession à Mère Flandre. Impossible cependant, à la lecture de ce texte, de comprendre si le socialiste a volontairement démissionné de son poste ou s'il y a été contraint par les événements. Une chose est sûre: la désignation de Delcroix donne des boutons à certains. Ainsi, André Flahaut qui reprend sur son blog la liste des portefeuilles attribués à des Flamands, en matière de relations internationales: Premier ministre, Affaires étrangères, Justice, Budget, Intérieur, Défense… Sans parler de l'entourage de certaines éminences: Charles Michel n'est-il pas cornaqué par l'ancien conseiller diplomatique d'Herman Van Rompuy? Interrogé, Flahaux ajoute des éléments éloquents. Accrochez-vous bien! Avant même d'avoir été nommé commissaire à l'expo 2010, le sulfureux Leo Delcroix a participé à une réception à l'ambassade de Chine à Bruxelles. De Même, Yves Leterme s'est rendu au Congo, à un sommet sur la francophonie (!), sans être officiellement ministre des Affaires étrangères. Autre joyeuseté, c'est une société de Vilvorde qui a remporté l'appel d'offre concernant l'audit de la radio nationale congolaise.Le premier citoyen de cette Ville, Jean-Luc Dehaene, était d'ailleurs présent à la signature du contrat. Ajoutez-y le retour en force de Luc Vanden Brande qui tente de reposer sa candidature comme secrétaire général du Conseil de l'Europe, alors qu'il n'est plus parlementaire et que la Flandre refuse de signer la convention de protection des minorités, au sein du même Conseil. À ces faits, Flahaux adjoint la récente convocation de l'ambassadeur hollandais par le ministre-président flamand, Kris Peeters, pour un problème fluvial: du jamais vu! Traduction lapidaire du socialiste: la Flandre utilise les structures de la Belgique quand cela lui convient.

maingain.jpgMaingain: "Le retour de l'Etat CVP!"

Certains rétorquent bien que le PS participa à la répartition des portefeuilles ministériels, lors de la formation du gouvernement. Réponse de Flahaux: "Nous sommes arrivés après la rupture de l'Orange-bleue et n'allions tout de même pas tout remettre en question!" Un peu léger, pour Olivier Maingain qui maintient qu'à l'époque, rien n'avait encore été décidé en matière de portefeuilles. Le président du FDF s'interroge pourtant sur le dernier mouvement diplomatique qui, comme nous le révélions dans notre rubrique du 26 avril dernier, réservait la part belle aux ambassadeurs flamandsl. Et d'évoquer ni plus ni moins que "le retour de l'Etat CVP!" Maingain s'apprête à poser une question parlementaire sur le sujet…

van binst.jpgLa phrase de la semaine

Ancien capitaine du Sporting d'Anderlecht, Gilbert Van Binst n'a pas son pareil pour détendre l'atmosphère, même après une défaite comme celle subie par son club, mercredi soir à Lyon. "Pendant toute la journée, les gens m'ont charrié. J'ai répondu que je n'avais pas vu le match." Ce pieux mensonge n'empêche pas le "Gilles" de coter les joueurs. Ainsi par exemple, "Wasilewski: 4, Je l'ai cherché sur son flanc, mais je ne l'ai pas trouvé. Il était partout, sauf là! Juhasz: 5, il n'a pas fait grand chose et donc, il n'a pas fait grand chose de mal. Polak: 4, Où veut-il aller? Dans un grand club: pour réchauffer le banc? Gillet: 4, Vous l'avez vu? Moi, pas…" Le reste à l'avenant!

20/08/2009

QUE DU BONHEUR (DH 09-08-09)


wathelet.jpg

L'étrange pouvoir des comités de direction

On s'en souvient, le gouvernement n'était pas resté inactif, suite aux mouvements de grève du printemps dernier: il avait débloqué le budget nécessaire à l'engagement de 600 (!) nouveaux matons. Et pourtant! À la grande fureur des ministres, les membres du comité de direction du SPF Justice en ont décidé autrement. Seule une petite partie des engagés a été affectée à la mission pour laquelle elle avait été recrutée. Ce détournement a d'ailleurs été débattu, début juillet, lors d'un conseil des ministres. "C'est la logique Coperfin qui permet de telles embrouilles", nous a commenté un ministre. Traduction libre: les patrons des administrations font ce qu'ils veulent des décisions gouvernementales. Notre confident poursuit: "Il en va de même pour le remplacement des fonctionnaires qui partent à la pension. Étant donné qu'ils coûtent cher à cause de leur ancienneté, on les remplace par un plus grand nombre de recrues qu'il ne faudrait." Résultat? "Si l'on ne fait rien, dans 20 ans, la Fonction publique sera surpeuplée!" Comme on vous le dit! Que ceux qui croient qu'il s'agit d'une galéjade aillent donc voir du côté de Steven Vanackere, ministre CD&V de la Fonction publique, et Melchior Wathelet, secrétaire d'Etat CDH au Budget: ils ont été chargés de plancher sur ce dossier brûlant. Mais chut, ne le répétez pas, cela doit rester entre nous…

robert urbain.jpgRobert Urbain a déçu

Les lecteurs de notre rubrique dominicale n'auront pas été étonnés par les derniers avatars de Robert Urbain, ex-commissaire général de l'exposition de Shanghai 2010. Par deux fois déjà, nous nous étions fait l'écho de la mauvaise humeur des Premiers ministres – Yves Leterme, puis Herman Van Rompuy – concernant l'inertie du ministre d'Etat socialiste dans ce dossier. Si Leterme avait fait appel à son coreligionnaire Leo Delcroix pour relancer la machine, Van Rompuy l'avait désigné commissaire adjoint, le 30 juin dernier. La suite était aisée à deviner. Sentant l'oignon, Urbain a donc préféré se retirer. Un peu comme Enzo Scifo qui démissionna de son poste d'entraîneur de Mouscron avant d'être officiellement remercié. L'ancien multi ministre du Commerce extérieur a beau avancer toutes les explications du monde, il ne convainc guère: il n'a pas été à la hauteur de cette tâche à 3.600 euros mensuels, menus frais non compris…

Paris Match ne connaît pas la crise

À Paris Match Belgique, on n'a pas été loin d'ouvrir le champagne: par rapport à l'année dernière, juillet 2009 totalise en effet 29,9% de ventes en plus. La mort de Michael Jackson n'est pas étrangère à ce succès qui permet au numéro sorti pour l'événement de battre ceux diffusés lors des décès de Jean-Paul II ou Rainier de Monaco, voire pour les attentats du 11 septembre 2001. Juillet est donc le meilleur mois depuis qu'existe l'édition belge de l'hebdomadaire. Crise mondiale, vous avez dit crise mondiale?!

rallye-des-autos.jpgManque d'imagination

Fin des années 80, dans une série consacrée aux vacances des hommes politiques, nos confrères de La Libre Belgique les avaient entre autres interrogés sur leur actrice idéale. Neuf sur dix avaient répondu: Catherine Deneuve. Cette année, L'Echo a remis le couvert en posant le même type de questions à certains grands décideurs: Roch Doliveux (UCB), Daniel Weekers (Be TV), Philippe Delusinne (RTL), Peter Praet (Banque Nationale), Mischael Modrikamen… Cette fois, c'est le très select "Rallye des autos" qui fait la quasi-unanimité, étant l'établissement le plus cité par ces Messieurs. Vincent, son patron, n'avait jamais connu pareille publicité gratuite…

Coups de soleil

À la télé, l'été n'est pas uniquement propice aux rediffusions. Il provoque également, de-ci de-là, des pannes de cerveau. Liste non exhaustive des récents couacs. À RTL, Micheline Thienpont, a parlé de la reprise de la Coupe de Belgique de football (au lieu du championnat), avant d'annoncer le décès de Corazon AquiTo. Côté RTBF, pour illustrer l'éventuel retour d'Emile MPenza en équipe nationale, l'archiviste avait choisi une photo de son frère, M'BO. Enfin, en France, on a pu entendre Harry Roselmack (TF1) conclure un bafouillage par un inusité "Je me suis mélangé les pinceaux". Nul n'est parfait…

La phrase de la semaine

"Écouter l'industrie du tabac, c'est comme écouter Marc Dutroux parler du combat contre les abus sexuels." (Le professeur Dubois, spécialiste du tabac, sur France 5)