Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

17/02/2010

QUE DU BONHEUR: BYE, BYE, HANS D'HONDT (DH 14-02-10)

hansd'hondt.jpg

Vendredi à Val Duchesse, Yves Leterme organisait une petite sauterie pour saluer le départ de son chef cab, Hans D'Hondt, vers le SPF Finances. Outre les vice-Premiers – ainsi que la petite Clara Milquet dont la présence incongrue en fit ricaner plus d'un –, mais aussi Herman Van Rompuy, Charles Michel, Melchior Wathelet et l'ancien ministre Leo Delcroix. Après un verre de bienvenue, les happy few ont eu droit aux chants de la chorale dirigée par Eric Kirsch, nouveau bras droit du Premier ministre. Puis à un discours-sketch de l'humoriste Geert Hoste qui n'épargna personne. Pas même le héros de la soirée, ni Pieter De Crem dont il expliqua que l'absence était à une (nouvelle) panne de son avion de la DN, voire Didier Reynders auquel il conseilla de bien protéger son poste, vu l'ardeur au travail de Hans D'Hondt. Ce dernier fut ensuite salué par Leterme, avant de s'envoler lui-même, avec son groupe musical, dans des reprises de Bob Dylan, Bruce Springsteen et Jacques Brel. Du vrai travail de pro!

08/02/2010

QUE DU BONHEUR: LETERME BLACKLISTE DEUX JOURNALISTES (DH 07-02-10)

leterme.jpg

Il y a une semaine, Yves Leterme invitait une douzaine de journalistes européens, oeuvrant chez nous. Au menu, la présidence belge de l’Europe. Oui, mais voilà, dans son invitation, le grand homme a « oublié » deux correspondants : Jean Quatremer (Libération) et Jean-Pierre Stroobants (Le Monde). Sans doute, ceux qui connaissent le mieux leur sujet. Pour mémoire, le premier fut l’auteur de l’interview dans laquelle Leterme jugeait les francophones incapables d’apprendre le flamand, tandis que Stroobants brossa, dans Le Monde en 2008, un portrait intitulé « L’homme qui a dynamité la Belgique ! » Quelques mois plus tard, Leterme avait refusé au second une demande d’interview. Depuis, on croyait l’Yprois revenu à de meilleurs sentiments. Que du contraire, puisque Quatremer et Stroobants ont été blacklistés de la réunion d’il y a dix jours. Cela augure d’une présidence belge toute en convivialité…

18/01/2010

PRESIDENTS DE SPF: LA BALANCE PENCHE DU COTE FLAMAND (Que du bonheur, DH 17-01-10)


hansd'hondt.jpg

Nous abordions, la semaine dernière, les problèmes lié à la désignation d'un nouveau président du SPF Finances. Il n'a fallu que cinq jours pour que ce que nous évoquions devienne réalité: Hans D'Hondt, jusqu'alors patron de la Chancellerie du Premier ministre, a été désigné à ce haut poste, lors du conseil des ministres de vendredi. Cette nomination risque de faire du bruit: elle met en effet à mal la sacro-sainte parité linguistique entre patrons des administrations. Sur les 15 mandats – aux 14 présidents de SPF, il convient d'ajouter celui de la Chancellerie –, 7 sont désormais occupés par des Flamands, pour 5 francophones.

Quelques heures avant la désignation de D'Hondt, Yves Leterme s'était choisi un nouveau chef de cabinet: Eric Kirsch, ancien membre de cabinets CD&V – dont celui de Jean-Luc Dehaene –, mais aussi ex-patron de la Régie des Voies aériennes et représentant permanent belge auprès de l'OTAN. C'est ce CD&V pure eau bénite qui officiera désormais comme secrétaire du conseil des ministres, à la place d'Hans D'Hondt.