Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

08/02/2010

QUE DU BONHEUR: MGR LEONARD A BIEN REPONDU @ LA QUESTION (DH 07-02-10)

MgrLeonard.jpgMercredi, le futur cardinal a donc été passé au grill par François De Brigode et Johanne Montay. Aux dires des observateurs, Mgr Léonard a passé l’examen avec brio, se révélant moins sinueux que Godfried Danneels. Brillant certes, mais peu tolérant sur certains sujets. Vu les réactions entraînées par quelques uns de ses propos récents, le service d’ordre avait été renforcé. Seuls, deux zozos se manifestèrent, mais ils furent vite canalisés. In fine, à la RTBF, on se réjouissait de l’audience obtenue : plus de 406.000 téléspectateurs, contre 378.000 pour « Prison break » diffusé par la boutique d’en face. Léonard va-t-il repeupler les maisons de Dieu ?

31/01/2010

QUE DU BONHEUR: UN BORSU, DEUX BORSU (DH 31-01-10)

deborsu.jpgMercredi à « Question à la une », lors de la séquence consacrée à Michel Daerden, on a pu entendre le ministre répondre aux questions d’une journaliste de la VRT. Une voix-off annonçait : « Michel Daerden a uniquement accepté de répondre à la chaîne flamande. Pour nous, la réponse fut négative ». Encore une fois, la famille Deborsu dit ce qui n’est pas. Rappelons que c’est le jour des vœux du PS qu’a eu lieu l’interview en question. Ce madré de Daerden avait en effet attendu le départ des caméras, toutes chaînes confondues, pour pénétrer dans la salle de réception. N’écoutant que son flair, la responsable de l’info belge de la RTBF, Johanne Montay, empoigna son GSM et rappela l’équipe qui était partie la dernière, c’est-à-dire celle de la VRT. Voilà pourquoi c’est une journaliste flamande qui interrogea Daerden sur ses ennuis. Pour le comprendre, il suffisait d’y penser et… d’avoir lu notre rubrique, la semaine dernière : tout ce qui précède y était expliqué.

26/10/2009

QUE DU BONHEUR (DH 25-10-09)


ries.jpg

MR: tiens, qui voilà!

Au MR, où le moindre fait des uns et des autres est analysé à la loupe, les proches du président ont repéré avec étonnement, sinon amusement, la présence de deux personnalités parmi les insurgés: Frédérique Ries et Alain Courtois. Sans vouloir être désobligeant à leur encontre, ni la première ni le second n'a jusqu'à présent en effet marqué les esprits par son sens politique. Cela, même s'ils portent certains gros dossiers: à l'Europe pour l'une, dans le monde du sport pour l'autre. De là à les voir institués porte-parole des voltigeurs qui veulent (pour le bien du parti) la peau de Reynders …

MR (suite): Di Rupo se tait dans toutes les langues

Depuis que la fronde s'est emballée au MR, Elio Di Rupo s'est bien gardé du moindre commentaire contre son meilleur ennemi, Didier Reynders. En privé, il explique cette retenue: "En juin, le PS est passé près de la défaite électorale et je sais même qui était prêt(e) à me remplacer." Impossible pourtant de savoir à qui songe le président qui a prévenu ses troupes: interdiction formelle de verser dans le triomphalisme. Pour avoir connu bien des turbulences, les socialistes n'en observent pas moins de près l'évolution de la situation au MR. Pour en tirer des enseignements?

charles michel.jpgLes problèmes de cœur de Charles Michel

L'affaire Carla-Charles Michel a donc eu son petit succès. Une tout autre histoire de cœur concerne le ministre de la Coopération. Elle est bien plus ancienne et beaucoup moins connue. C'était à l'époque où Michel junior était ministre de l'Intérieur du gouvernement wallon et son père très pote avec les socialistes. Parmi eux, Jean-Claude Van Cauwenberghe, ministre-président wallon et donc chef du jeune Charles. Louis et Jean-Claude cassaient régulièrement la graine, à La Maison du bœuf, au Hilton. Lors d'un de ces repas, l'un raconta à l'autre combien son propre aîné lui causait du souci avec ses affaires de coeur. Et d'évoquer une empoignade qui avait si mal tourné qu'une plainte avait été déposée à la police. Soudain, une étincelle jaillit: "Et si on lui faisait une blague?" Pari tenu! Lors de la réunion du gouvernement wallon qui suivit, Van Cau prit Charles à part. De son air le plus sérieux, il lui raconta comment il avait été averti de la rixe par les autorités judiciaires. "Etant donné ton statut de ministre, tu pourrais être convoqué par le Procureur du Roi", ajouta-t-il, sans perdre son sérieux. Charles Michel blêmit. Depuis, il attend toujours…

Drôle de drame au MRAX

Nous l'annoncions, la semaine dernière: le MRAX est sens dessus dessous. Confirmant ce fait, un communiqué publié en front commun et intitulé "Au secours!" Ce texte n'y va pas par quatre chemins pour dénoncer les procédés du président, Radouane Bouhlal. Et d'accuser – nous citons le sous-titre de cette philippique – "le despotisme", "l'autocratie" et "la zone de non-droits!" du Mouvement. Voire celle-ci, a prori proche des plus faibles et passablement donneuse de leçons, s'effondrer pour cause de pseudo-dictature de son raïs, voilà qui ne manquera pas de faire sourire ses contempteurs…

montay.jpgJohanne Montay, le (faux) bras droit qui se casse le bras gauche

Si la chef du service politique de la RTBF présentera bien le prochain "Répondez à la question" du 24 novembre aux côtés de François De Brigode, Johanne Montay n'en est pas moins passé à deux doigts de ne pouvoir le faire. Mercredi, en effet, elle s'est cassé l'humérus en tombant de cheval à Anderlecht. L'histoire ne dit pas si elle a téléphoné à Ophélie Fontana pour lui éviter tout buzz, comme lors de son royal lapsus sur le col de l'utérus d'Albert II. On laissera toutefois à De Brigode cette manière bien à lui de ramasser la situation, en plaisantant sur son chef: "Mon bras droit s'est cassé le bras gauche!" Pour vos vœux de prompt rétablissement, transmettez-les à la DH qui fera suivre…

 

La phrase de la semaine

Trouvée dans l'ouvrage, "Histoire abracadabrantesque", qui collecte les meilleures petites phrases de la Vème République: "(Je ne vais pas me lancer dans) "la politique des boules puantes". Et pourtant son auteur, "Mongénéral", ne connaissait pas le MR…