Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

08/02/2009

La dernière (?) goujaterie d'Yves Leterme

leterme - 06-02-09.jpg

Colin Powell, Edouard Balladur, Martine Aubry, Jacques Delors, Alain Peyrefitte, Felipe Gonzalez, Helmut Kohl, José Manuel Barroso, Lionel Jospin, Romano Prodi… Autant de personnalités aux noms plus prestigieux les uns que les autres qui figurent sur la liste des orateurs des Grandes conférences catholiques (GCC). Notre gaffeur national, Yves Leterme, avait-il en tête l'histoire de cette tribune internationalement reconnue, lorsque, le 16 avril 2008, il accepta d'en être l'invité d'honneur? Nul ne le saura jamais! La date à laquelle il s'engageait à venir parler était le 3 février 2009, soit ce mardi à 20h30, dans la salle du collège Saint-Michel. L'organisation de l'événement étant parfaitement huilée, fin décembre, lorsque Yves Leterme démissionna, il lui fut même demandé s'il confirmait son acceptation. Ce qu'il fit. On le voit, tout était prêt pour accueillir le grandissime orateur au point le cabinet du président des GCC, Me Georges-Albert Dal, téléphona le jour prévu à 14h30, au secrétariat de l'ex-Premier pour vérifier que tout se passait bien. Mieux, on alla jusqu'à transmettre le numéro de GSM privé de l'avocat afin que "Monsieur 800.000 voix" puisse l'appeler s'il rencontrait le moindre problème. L'après-midi se déroula sans anicroche, jusqu'à… 18h50 précises, quand Me Dal reçut un sms laconique: l'invité du jour signalait qu'en raison de l'actualité "Fortis", il était contraint d'assister à une importante réunion et ne pourrait honorer son engagement. Un rien éberlué, l'avocat lui demanda s'il se rendait compte qu'il faisait ainsi faux bond à plus de 1.000 personnes. Le dispensable Leterme envoya un nouveau texto, estimant qu'il se contentait d'être honnête avec les citoyens. On vous laisse imaginer les couleurs par lesquelles passa Georges-Albert: le désistement d'un orateur, à la dernière minute, était une grande première! En dernier recours, le président des Grandes conférences appela Marc Eyskens, membre d'honneur de l'asbl et qui s'était inscrit pour venir écouter son ami CD&V. Après réflexion, il accepta de remplacer au pied levé l'indélicat Leterme. Nous croirez-vous? Si le premier fut fort applaudi pour sa brillante prestation, c'est une bordée de huées qui salua l'évocation du nom du second. Un conseil, que celui-ci ne vienne surtout plus pleurnicher en jouant à l'éternel incompris…

04/01/2009

QUE DU BONHEUR 04-01-09

 

leterme - quedub 04-01-09.gif

Pourquoi Leterme a trouvé porte close au 16!

Certains médias ont fait état de ce que mercredi, l'ancien Premier ministre, Yves Leterme, ne serait pas parvenu à rentrer au 16 rue de la Loi pour procéder à la passation  de pouvoir avec son successeur, son badge étant prétendument périmé. Ayant à peine pris ses marques, le nouveau locataire des lieux, Herman Van Rompuy, aurait joué ce type de vilain tour à son prédécesseur. Il y a tout simplement que Leterme, dans un souci de discrétion, avait tenté d'entrer par la petite porte de service du 16, située rue Ducale. Oui mais voilà, une équipe télé a filmé le brave homme, incapable de pénétrer dans les lieux. Le véritable motif? Le concierge avait fermé à double tour et placé une barre métallique en travers de la porte. Personne, sauf un cambrioleur bien équipé, n'aurait donc pu en venir à bout. On est loin de l'entourloupe de bac à sable, imaginée par certains…

 

vanrompuy - quedub 04-01-09.jpgPassation de pouvoirs: "Ni fleurs ni couronnes!"

Il serait exagéré d'affirmer que la passation de pouvoirs fut chaleureuse, entre Yves Leterme et Herman Van Rompuy. De là à voir par exemple de l'ironie, dans le "Merci pour tout!", lancé à deux reprises, par le premier à l'autre, il y a de la marge. Selon les plus bienveillants, cette phrase ne mérite même pas qu'on s'y arrête, tandis que selon les plus vaches, l'ancien Premier ministre est incapable de pareille causticité! Aucune discussion cependant, à propos de cette vacherie de Jehanne Montay, lors de la même cérémonie: "Ni fleurs ni couronnes!" Tout est dit!

 

La non-interview de Van Rompuy

Vendredi, Christophe Deborsu était à la Chambre pour commenter la séance plénière. L'ertébéen essaya d'abord d'apprendre son métier à Dirk De Backer, porte-parole du Premier ministre et dans la profession, depuis plus de 20 ans. Plus fort, De Backer junior a grandi dans le sérail, son père ayant été attaché de presse de Marc Eyskens, éphémère Premier ministre en 1981. C'est dire qu'on ne la lui fait pas! Retombé les pieds sur terre, Deborsu tenta d'extorquer quelques phrases à Herman Van Rompuy. Bien que celui-ci eût annoncé qu'il ne parlerait pas aux médias avant la mi-janvier, il répondit de bonne grâce. "Quoi, vous avez accepté de vous exprimer?", lui glissa un proche. "Pas du tout, j'ai donné une non-interview!" S'il compte faire chanter La Marseillaise au nouveau Premier ministre, Deborsu est mal tombé…

 

verhofstadt - quedub 04-01-09.jpgLes interventions auprès de la Justice: Verhofstadt connaît!

Certains l'ont écrit: Hans D'Hondt, chef de cabinet d'Yves Leterme reste chez Herman Van Rompuy. Pourquoi s'en séparer et ne pas lui appliquer le sacro-saint principe de la présomption d'innocence?!

À propos de la mise en cause du même D'Hondt et de son ex-patron, certains, au CD&V ont repris un autre argument: lors de la faillite de la SABENA en 2001, Guy Verhofstadt n'avait-il pas eu un contact personnel avec la présidente du tribunal de commerce, Anne Spiritus-Dassesse? Et cela, au vu et au su de tout le monde. Seconde différence d'avec l'affaire Fortis: à l'époque, personne ne s'était ému en évoquant la séparation des pouvoirs. Si non e vero…

 

vervotte - quedub 04-01-09.jpgInge Vervotte sèche ses larmes

Au CD&V, et ailleurs, on a ri sous cape en prenant connaissance du communiqué d'Inge Vervotte. L'ancienne ministre de la Fonction publique et des Entreprises publiques y allait d'explications fleurant les bons sentiments pour expliquer son refus de monter dans le gouvernement Van Rompuy 1er. Les gens sont cruels: certains avaient sorti leur dictionnaire des synonymes pour chercher des termes plus expressifs que celui d'"humain", utilisé par la Malinoise. In fine, n'est-ce pas elle-même qui mit fin à sa propre psychothérapie en votant la confiance à l'abhorré Van Rompuy?

 

Le couperet se rapproche

Ancien journaliste à La Libre et au Soir, Olivier Alsteens est passé par les mains de Louis Michel, comme attaché de presse de l'ex-PRL. Ayant choisi la bonne carte du bon parti au bon moment, il devint – nous citons les termes officiels - Directeur général de la Communication Externe au Service Public Fédéral Chancellerie du Premier ministre, sous Guy Verhofstadt. Là ne s'arrêtent pas les états de service du grand homme: (on cite toujours) comme "organisateur des journées de célébration du dixième anniversaire du règne de Roi Albert II", le 4 juillet 2004, il fut fait Grand Officier de l'ordre de Léopold. Et pourtant, du côté de la rue de la Science, on annonce pour bientôt l'arrêt que la Conseil d'Etat devrait rendre, suite au recours introduit en 2002 contre la nomination d'Alsteens.  "Pas de quoi être optimiste, pour le Grand officier", selon nos sources…

 

leonet et dayez - quedub 04-01-09.jpgLa phrase de la semaine

La nuit du Réveillon, après s'être farcis, avant minuit, les rois de l'autocélébration, Rudy Leonet et Hugues Dayez, les braves auditeurs de Pure FM ont été réveillés à 6h30 par la voix suave d'une nymphe nubile, leur annonçant, hilare, tous les quarts d'heure: "Ici, on n'est même pas bourrés!" Ce que c'est, que le parler "djeune", sur les ondes du service public?!