Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

08/02/2010

QUE DU BONHEUR: JEAN GOL, PREMIER A PARLER DE LIBERALISME SOCIAL, EN 1992 (DH 07-02-10)

JeanGol.jpgChacun a salué le texte, « Mieux, pour tous », présenté par Richard Miller, dimanche dernier à Liège. Beaucoup en ont profité pour rappeler que le même avait été à l’origine de la notion de « libéralisme social », chère à Louis Michel. Désolé de contredire ces éminents commentateurs, mais Jean Gol est le premier à avoir utilisé l’expression. C’était le 31 décembre 1992, dans une salle du Sénat, à la conférence de presse qu’il tint, pour siffler la fin de l’attristante coprésidence des Ducs – Duquesne et Ducarme – à la tête du PRL. En relisant le texte, « Appel aux libéraux », que Gol lut ce jour-là, on découvre qu’il y affirmait avec force : « Le libéralisme doit être social ». Devenu à son tour patron du parti, au décès de Gol, Louis Michel s’est empressé de faire son miel de la même idée. Comme on vient de le voir, l’Empereur de Jodoigne et Sauveur de la planète n’est pas l’inventeur du concept, Jean Gol en détenant bien le copyright !

26/10/2009

P. DELWIT, A PROPOS DU MR: "LE MAL EST FAIT!" (DH 26-10-09)

delwit.jpg

La Dernière Heure: Ce qui se passe au MR est-il causé par le fait que ce parti est un assemblage de différentes formations politiques?

PD: Oui, puisqu'on voit par exemple que tous les cadres qui comptent au MCC contestent, tandis que le FDF est uni derrière Didier Reynders. Cet élément joue donc, mais ce n'est pas le seul.

DH: A quoi conduit cette première constatation?

PD: On peut remarquer que le FDF a bien sa place au sein du MR, tandis que le MCC ne l'a pas.

DH: Quelle difficulté rencontre donc ce mouvement?

PD: Depuis Jean Gol, le parti a tenté d'avancer vers une fusion, mais sans conclure. La formation du MR ne devait être qu'une étape, et on est pourtant loin d'une formation intégrée. C'est une situation "entre deux" qui a peu de chance de fonctionner à long terme…

DH: Voyez-vous des points de ressemblance avec ce qui a pu se passer dans le passé, au sein du MR?

PD: Le MR a toujours été un parti où le poids des personnalités était important. Qu'on se souvienne des conflits entre Damseaux et Gol, entre Ducarme et Gol ou entre Ducarme et Duquesne, derrière lequel se trouvaient Jean Gol, Louis Michel…

DH: Quel est le nœud du problème entre les ténors de chaque camp?

PD: Je pointerais un élément de stratégie personnelle, les approches de Louis Michel et de Didier Reynders étant fort différentes. Le premier met en avant sa capacité à nouer des alliances, tandis que le second, comme Jean Gol, veut s'imposer par ses résultats électoraux.

DH: Or, les résultats ne sont pas là…

PD: En Belgique, la règle du jeu veut de plus en plus que le président d'un parti porte le poids d'une victoire comme celui d'une défaite.

DH: Il y a aussi le cumul…

PD: A l'échelle belge, c'est un fait exceptionnel, mais il y a d'autres exemples: Milquet au CDH, et il y a peu, Di Rupo au PS.

DH: Pareils cumuls existent pourtant dans d'autres pays…

PD: Oui, mais en Belgique, ils sont difficilement praticables, en raison des différents niveaux de pouvoir. Le fait d'être dans l'opposition à un étage, et dans la majorité à un autre trouble la visibilité...

DH: La stratégie des opposants, qui sont montés par à-coups, n'est-elle pas curieuse?

PD: Non, parce que leurs déclarations ponctuelles ont été coordonnées, de même que les répliques…

DH: Les deux camps sont obligés de trouver une solution…

PD: Trouver un moyen terme ne sera guère aisé. Mais le statu quo actuel ne peut durer.

DH: Ce samedi, les commentateurs semblent avancer deux noms: Daniel Bacquelaine et Willy Borsus?

PD: Oui, mais il s'agit de deux personnalités fort marquées et donc difficilement acceptables par chacun des deux camps.

DH: Et l'offre de médiation faite par Richard Miller?

PD: Il a l'avantage, lui, d'être proche des deux camps. Cela peut donc être une voie…

DH: Tout cela va laisser des traces?

PD: Le mal est fait!

DH: C'est-à-dire?

PD: Il va y avoir des traces, en interne d'abord, comme entre Christine Defraigne et Dominique Tilmans, mais dans l'opinion aussi. Remonter la pente sera difficile…

DH: Vous songez aux prochaines élections fédérales, en 2011?

PD: Elles auront lieu dans 19 mois. C'est à la fois très proche et très lointain. Il faut aussi voir comment va évoluer la crise et les négociations sur BHV. Mais redonner une image d'unité va prendre du temps.

16/06/2009

QUE DU BONHEUR 14-06-09 (DH)

duquesne.jpg

Antoine Duquesne sur internet

Depuis mars 2006 et son accident vasculaire cérébral, l'ancien ministre de l'Intérieur et ancien président du MR, Antoine Duquesne, n'était plus apparu nulle part. Et pour cause! Ce week-end, sur le site actu 24, on le voit interrogé par une journaliste avant d'être mis en contact téléphonique avec Didier Reynders auquel il répond à sa manière. D'émouvantes retrouvailles. 

Emin Özkara: la vieille école!

Dans le courant de la semaine, nous vous parlions du député PS Emin Özkara, réélu avec 3.106 voix. Cela, alors qu'il avait brillé par son inactivité au Parlement bruxellois, durant la défunte législature. Or voilà que, avant même d'avoir une nouvelle fois prêté serment, l'homme fait déjà parler de lui. Imaginez la tête des policiers, de faction au commissariat X, lorsqu'ils ont aperçu Özkara qui venait leur offrir une "gâterie" (sic). En fait, des petits gâteaux soi-disant destinés à célébrer sa réélection. Il s'agissait bien entendu d'un leurre: l'édile avait l'un ou l'autre petit service à leur demander. Du genre, comme en témoigne le pv qui a été rédigé à l'attention du chef de zone: "Même pour moi, tu ne peux rien faire? On se connaît pourtant depuis de nombreuses années…" "Encore une de ces affaires qui fait partie de la vieille école et qu'il faut absolument cesser", dirait Elio Di Rupo…

luc verbruggen.jpgLes 5 "méchants" Verbruggen en Cassation

Depuis le décès du notaire Robert Verbruggen, son fils Luc n'a de cesse de réclamer sa part d'héritage – des dizaines de millions d'euros – à ses 5 frères et sœurs. Le 5 novembre dernier, ces derniers étaient renvoyés devant le tribunal correctionnel, pour faux, usage de faux, abus de confiance et escroquerie. Et le 27 mai dernier, l'appel qu'ils avaient interjeté contre cette décision était jugé irrecevable. Nous venons d'apprendre qu'avec leurs défenseurs, ils avaient décidé d'aller en Cassation. Cela ne les empêchera pas de se retrouver au civil, le 4 septembre prochain…

Donfut: s'il n'en reste qu'un…

Après avoir renoncé au maïorat de Frameries, à son poste de ministre, à sa rémunération de consultant et au poste de député qu'il vient d'arracher, il reste à Didier Donfut la présidence de la Fédération de Mons-Borinage. Qui osera l'en débarquer?

Florence Coppenolle: toute seule comme une grande!

On le sait, l'ancienne porte-parole du PS, Florence Coppenolle, vient d'atterrir au service "Communication de Belgacom". Depuis un an, elle a envoyé à tout va ses CV, dans tout ce que la Belgique compte comme sociétés d'images, de consultance ou de conseil. Laissons-lui cela: pas une fois, Coppenolle n'a tenté de faire intervenir le boulevard de l'Empereur pour appuyer sa candidature. Cela méritait d'être précisé, n'est-il pas?

 

milquet_delvaux.jpgMiquet-Delvaux: la cassure!

Avec la fin de la campagne, Joëlle Milquet s'est laissé aller à quelques confidences sur son équipe. Si la présidente ne dit plus qu'elle n'est entourée que de "cons" comme elle l'avait affirmé autrefois à un ponte du MR, c'est à Anne Delvaux qu'elle réserve sa vindicte. Et de manière suffisamment répétée pour que ce soit considéré comme autre chose qu'un coup de sang. Ce que Milquet reproche à l'ancienne journaliste? Dans le désordre, sa prétention, son incapacité chronique à travailler en équipe, sa méconnaissance du dossier européen – alors qu'elle était quand même tête de liste –, et son manque d'humanité. Comble, lorsque la présidente du CDH aborde la question, elle avoue: "Dire qu'à la RTBF, on m'avait prévenue!" Oui mais là, c'est trop tard…

daerden.jpgUn dimanche sans Daerden!

En milieu de semaine, Michel Daerden était annoncé aux débats dominicaux des deux chaînes. Et voilà que jeudi, il disparaissait au profit de Marcourt et Moureaux. Because une fête familiale, soi-disant. Officieusement, parce qu'Elio Di Rupo lui aurait demandé de s'abstenir après les assauts de Jean-Marc Nollet. Papa vaut bien une messe!

La phrase de la semaine

Trouvée sur un forum: "Tout le parti Ecolo à BXL = 82.663 voix – Daerden seul = 63.580 voix. Tout le parti CDH à BXL = 60.527 voix – Daerden seul = 63.580 voix. L'addition des voix de Javaux et Durant = 20.820 soit, moins du tiers des voix de Daerden 63.580 voix." CQFD?