Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

24/02/2012

HERMAN VAN ROMPUY: "LE PRESIDENT PARLE ENFIN!" (Paris Match 16-02-12)

LA CRISE DE L’EUROPE ET DU MONDE FINANCIER, LA BELGIQUE ET LES ATTAQUES PERSONNELLES: VAN ROMPUY PASSE à CONFESSE

Le 19 novembre 2009, les vingt-sept chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union européenne choisissaient le Belge Herman Van Rompuy comme premier président permanent du Conseil européen. Il quittait son poste de Premier ministre et prenait ses fonctions le 1er janvier 2010. Le 30 mai prochain, son mandat arrivera à échéance : selon toutes les probabilités, il devrait être renouvelé. Paris Match a rencontré en exclusivité cet homme de l’ombre pour évoquer les deux folles années qu’il vient de vivre. Un véritable privilège : contraint de gérer la plus importante crise que le monde ait connue depuis la Seconde Guerre mondiale, HVR ne s’était jamais exprimé jusqu’ici.

Lire la suite

27/01/2010

Que du bonheur: InBev et la bonne gouvernance (DH 24-01-10)

jeanlucdehaene.jpgC’est le site du PTB qui l’annonce : « Les administrateurs d’InBev, dont Jean-Luc Dehaene, reçoivent depuis des années une rémunération annuelle fixe imposable de plus ou moins 75.000 euros. En comptant 10 réunions par an, cela fait 7.500 euros par réunion. Et en comptant qu’une seule réunion dure 4h, cela fait 31 euros la minute. (…) C’est déjà assez révoltant. Mais il y a mieux.Contrairement à la bonne gouvernance qui l’interdit chez InBev, depuis 2004, chaque administrateur reçoit une rémunération variable sous forme d’options sur actions qui représente maintenant 750.000 euros de plus-value non-imposable. Si Dehaene revend aujourd’hui toutes ses actions, il encaissera près d’un million et demi d’euros. Comment dans ce cas, peut-il prendre des décisions en toute indépendance et objectivité, comme le voudrait la bonne gouvernance ? (…) »

 

18/01/2010

PRESIDENTS DE SPF: LA BALANCE PENCHE DU COTE FLAMAND (Que du bonheur, DH 17-01-10)


hansd'hondt.jpg

Nous abordions, la semaine dernière, les problèmes lié à la désignation d'un nouveau président du SPF Finances. Il n'a fallu que cinq jours pour que ce que nous évoquions devienne réalité: Hans D'Hondt, jusqu'alors patron de la Chancellerie du Premier ministre, a été désigné à ce haut poste, lors du conseil des ministres de vendredi. Cette nomination risque de faire du bruit: elle met en effet à mal la sacro-sainte parité linguistique entre patrons des administrations. Sur les 15 mandats – aux 14 présidents de SPF, il convient d'ajouter celui de la Chancellerie –, 7 sont désormais occupés par des Flamands, pour 5 francophones.

Quelques heures avant la désignation de D'Hondt, Yves Leterme s'était choisi un nouveau chef de cabinet: Eric Kirsch, ancien membre de cabinets CD&V – dont celui de Jean-Luc Dehaene –, mais aussi ex-patron de la Régie des Voies aériennes et représentant permanent belge auprès de l'OTAN. C'est ce CD&V pure eau bénite qui officiera désormais comme secrétaire du conseil des ministres, à la place d'Hans D'Hondt.