Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

17/02/2010

QUE DU BONHEUR: BYE, BYE, HANS D'HONDT (DH 14-02-10)

hansd'hondt.jpg

Vendredi à Val Duchesse, Yves Leterme organisait une petite sauterie pour saluer le départ de son chef cab, Hans D'Hondt, vers le SPF Finances. Outre les vice-Premiers – ainsi que la petite Clara Milquet dont la présence incongrue en fit ricaner plus d'un –, mais aussi Herman Van Rompuy, Charles Michel, Melchior Wathelet et l'ancien ministre Leo Delcroix. Après un verre de bienvenue, les happy few ont eu droit aux chants de la chorale dirigée par Eric Kirsch, nouveau bras droit du Premier ministre. Puis à un discours-sketch de l'humoriste Geert Hoste qui n'épargna personne. Pas même le héros de la soirée, ni Pieter De Crem dont il expliqua que l'absence était à une (nouvelle) panne de son avion de la DN, voire Didier Reynders auquel il conseilla de bien protéger son poste, vu l'ardeur au travail de Hans D'Hondt. Ce dernier fut ensuite salué par Leterme, avant de s'envoler lui-même, avec son groupe musical, dans des reprises de Bob Dylan, Bruce Springsteen et Jacques Brel. Du vrai travail de pro!

29/09/2009

7 MINISTRES FEDERAUX A ROME POUR LA CANONISATION DU PERE DAMIEN (DH 17-09-09)

damien.jpg

BRUXELLES Le point 5 de l'ordre du jour du dernier Conseil des ministres avait pour objet la canonisation du père Damien à Rome, le dimanche 11 octobre 2009, en présence de la famille royale. Pas moins de sept ministres devraient assister à l'événement : le Premier, Herman Van Rompuy (CD&V); deux vice-Premiers, Steven Vanackere (CD&V) et Joëlle Milquet (CDH); ainsi qu'Yves Leterme (CD&V), Stefaan De Clercq (CD&V), Pieter De Crem (CD&V) et Melchior Wathelet (CDH).

 

Un peu beaucoup par les temps qui courent et à deux jours de la rentrée parlementaire. Surtout que cette petite balade entre amis va nécessiter la mobilisation de nombre de seconds couteaux : cabinettards, personnel d'ambassade,...

Du temps des gouvernements Verhofstadt, on n'avait jamais connu un tel engouement pour un événement religieux. Lors du premier Te Deum auquel il assista comme Premier ministre, le Gantois, en bon laïc, ne s'étonna-t-il pas du nombre de fois où il avait dû se lever, puis s'asseoir au cours de l'office ?

Nous avons, bien entendu, tenté de savoir si une levée de troupes semblable à celle décidée vendredi au gouvernement fédéral était prévue aux niveaux régionaux et communautaires. Aux ministres-présidences wallonnes et communautaires, on nous a fait savoir qu'aucune décision officielle n'avait été prise.

Pas question toutefois de voir la moindre Excellence socialiste à Rome, le 11 octobre : le même jour, se tient le congrès de rentrée du PS. Même remarque, semble-t-il, pour les écolos.

Quant au CDH, à première vue, les ministres Antoine, Lutgen et Simonet ne devraient pas non plus assister à la cérémonie. Pas plus, pour l'instant du moins, que leur collègue CDH bruxellois, Benoît Cerexhe. Enfin, le déplacement dans la ville sainte n'a pas encore été évoqué en réunion du gouvernement flamand. D'autant que Kris Peeters avait, ces jours-ci, d'autres chats à fouetter, comme le sort d'Opel.

Au total donc, l'absence probable de ministres des entités fédérées à Rome ne devrait rendre que plus éclatante - choquante, diront certains - la présence massive des sept ministres fédéraux...

 

13/09/2009

DEFENSE NATIONALE, PLAN DELCOUR: "FERMETURE DE CASERNES ET PERTES D'EMPLOI!" (DH 04-09-09)


général delcour.jpg

À l'avenir, les militaires vont devoir s'habituer au fait que la parité Nord-sud ne sera plus prioritaire dans les choix de la Défense: c'est une des idées choc contenues dans la note que le ministre Pieter De Crem a vu atterir sur son bureau, fin de la semaine dernière. Nous avons pu en prendre connaissance. Signataire de ce poulet de trois pages: le général Delcourt, big boss du département. Traduction de cet axe central: plus question de dépenser de l'argent sous prétexte de respecter tel ou tel équilibre linguistique. Reste à savoir ce que De Crem va faire de cette recommandation. Seule certitude, il devra enclencher le turbo car le plan sera présenté au Roi, le 13 octobre, à Evere.

C'est après avoir reçu les conclusions des groupes de travail sur la refonte des infrastructures que Delcourt a rédigé son pensum. Il a ainsi constitué 3 listes de casernes: celles qui doivent fermer, celles qui doivent rester ouvertes et celles à propos desquelles le ministre aura son mot à dire. Après publication officielle de la note, le lobbying politique va en effet se mettre en branle. Vous imaginez, vous, que De Crem annonce la fermeture de casernes comme Tongres et Ans – c'est bel et bien prévu dans la note – sans que le bourgmestre de la seconde, Papa Daerden, reste sans réagir?

Venons-en au fait. Sont épargnées les quartiers de Florennes, Kleine-Brogel, Evere-sud, Neder-Over-Hembeek, Arlon, Marche-en-Famenne, Tournai, Flawinne, Marche-les-Dames, Saffraanberg, Spa, Rocourt… Par contre, Bierset devrait fermer, ses Agusta étant recueillis à Beauvechain. Même cas de figure pour Koksijde, 2 de ses NH-90 restant à Ostende pour le secours en mer. Concernant Bastogne, son transfert est prévu vers Marche-en-Famenne. Enfin, à propos de Baronville (munitions), Belgrade, Jambes, Nivelles (pharmacie centrale) et Sijsel, le général Delcourt laisse au ministre la décision finale. Normal pour la dernière. Elle se trouve à côté de Aalter, dont le maïeur n'est autre qu'un certain Pieter De Crem.

En résumé, 40% des quartiers devront fermer, la suppression pure et simple des opérations à l’étranger ne suffisant pas à combler le trou budgétaire de 120 millions annoncé pour fin 2009. Comme si cela ne suffisait pas, et pour le même motif budgétaire, on annonce aussi une diminution du personnel: moins 4.000 d'ici 2013. L'armée s'étant déjà débarrassé de 8.000 hommes depuis 10 ans, et de 1.300 en 2009, ses effectifs devraient tomber à 30.000 militaires et 2.000 civils (niveaux A et B), en 2015.

Du côté syndical, la CGSP s’inquiète? Surtout que le département est suffisamment appelé à relayer d'autres ministères, comme la Justice (transfert de détenus), l'Intérieur (administration et logistique), les pouvoirs locaux (cartes d'identité)…Et comme ces expériences sont tout, sauf une réussite!