Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

08/12/2008

Que du bonheur 07-12-08

 

lippens - quedub 07-12-08.jpg

Lippens: pauvre comme Job…

Depuis quelques semaines, Maurice Lippens est annoncé, une fois à New York, une autre à Cuba. Pourquoi pas à Guantanamo! But de sa présumée cavale? Echapper à la Justice. Ses tout proches assurent pourtant que l'ancien président de Fortis est bel et bien chez lui, au Zoute. Autre certitude, il est protégé par des gardes du corps: s'il nie qu'on lui ait jamais craché dessus – une autre rumeur – l'homme est bel et bien protégé. Dans son entourage, on certifie aussi qu'il a tout perdu, ayant misé la quasi-totalité de ses avoirs dans Fortis. À vous de décider si Lippens est à plaindre ou non. Autre réalité, presque toute sa famille lui aurait tourné le dos, sa femme, ses enfants et quelques autres exceptés. De tous, c'est la première qui a le plus de mérites: son mari lui aurait interdit de vendre des actions Fortis à un moment où elle aurait limité la casse. Au sol aussi, l'aîné, Léopold Lippens, bourgmestre du Zoute, la compagnie du même nom n'étant guère mieux lotie. En termes guerriers, on appelle cela des victimes collatérales… 

 

AG de Fortis - quedub 07-12-08.jpgFortis: le hooliganisme envahit l'AG

Etienne Davignon y a fait allusion dans son interview à RTL: l'AG bruxelloise de Fortis fut tout sauf pacifique. Ainsi, selon un témoin direct, un brave actionnaire s'est-il fait violemment secouer par un body-guard. Son crime? Refuser de se séparer du micro qu'il tenait en main pour prendre la parole. Voyant la scène, d'autres mécontents se ruèrent sur le gorille, bien décidés à lui réserver un mauvais sort. Résultat, un baffle pencha fut à deux doigts de s'abattre sur la belliqueuse petite troupe. Cette ambiance explique le regard noir de mépris que Davignon ne put s'empêcher de jeter sur ses opposants: les images du ministre d'Etat, flinguant la foule de ses yeux vengeurs, restera un des grands moment de la journée…

 

Milquet gâche la nuit des députés

Mardi soir, en commission des Affaires sociales de la Chambre, Joëlle Milquet a une fois de plus enthousiasmé les foules. Alors qu'elle avait laissé à la presse la primeur de ses "150 mesures pour l'emploi" – cela n'a guère ravi les parlementaires – et après avoir déjà tenu la même commission en haleine, dix jour plus tôt, la vice-Première a parlé, parlé jusqu'à près de minuit. Pour une présentation que, dans leurs domaines respectifs, Laurette Onkelinx et Marie Arena avaient emballée en une demi-heure. Dans les couloirs, tous partis confondus, les députés n'avaient pas de mots assez durs pour dénoncer le bla-bla de Milquet. Allez vous étonner dès lors qu'en plus de retour de Christian De Bast comme attaché de presse de la ministre de l'Emploi, certains assurent qu'elle pourrait aussi demander à Josly Piette de repiquer. C'est du moins, ce qui se chuchotait dans les loges du Standard, lors de son récent match contre la Sampdoria. Déchargée de son département, Milquet pourrait ainsi remettre un peu d'ordre dans son parti…

 

demeyer - quedub 07-12-08.pngCumuls: Demeyer toujours prêt!

Les contours du nouveau conseil d'administration du holding Ethias se dessinent peu à peu. Parmi les administrateurs qui pourraient y entrer, via la Région wallonne, figure Willy Demeyer (PS), l'extraverti bourgmestre de Liège.

Chacun comprendra combien l'homme avait besoin de meubler son temps, en dépit du Code de la démocratie locale, établi par l'Union des Villes et communes wallonnes: outre les deux fonctions déjà citées, Demeyer n'est en effet qu'administrateur du Holding communal et présidents de l'ALG (Association liégeoise du gaz), mais aussi du Port Autonome de Liège. Si vous avez un poste bien rémunéré à proposer au brave homme en mal d'activité, n'hésitez pas…

 

Commissaire de police de Bruxelles: la tactique, noir sur blanc

On connaît la manière dont Yves Calicis, commissaire divisionnaire de la police de Bruxelles-Capitale avait décidé d'aménager, avec l'aide de Guido Van Wymersch, la candidature de celui-ci au poste de commissaire en chef. Le second en était ainsi venu à dicter des considérations à sa plus grande gloire et au dédit de son rival, David Yansenne. Le tout était destiné à "étoffer" (sic) l'avis de la commission de sélection. Le plus cocasse: dans un des mails échangés entre les lascars qui ont participé au méfait, Calicis précise: "Il serait par ailleurs illogique et dangereux (les mails, ça circule comme les rumeurs et les articles de presse qui en découlent…) qu'un membre de la ZP (Ndlr: zone de police), le CC (id: commissaire en chef), moi ou un autre envoie pareil document au PG (id: Procureur général), alors que ce membre du personnel n'est pas membre de la commission et est donc censé ignoré (sic) ce qui a été dit." Calicis, ou comment expliquer une triche, noir sur blanc!

 

Martou - quedub 07-12-08.jpgFortis-Dexia: les trous de mémoire de Martou

Ces derniers temps, François Martou, ex-président à vie du Mouvement ouvrier Chrétien (MOC), a qualifié de "bandits" les anciens patrons de Fortis et Dexia, suggérant même de les mettre "en cabane". Nommément visés, Lippens, Votron et Miller. Habitué aux outrances, Martou oublie cependant les étroites relations que son cher, très cher MOC a toujours entretenues avec la Bacop. Ignorerait-il aussi que cette dernière a faillé sauter, lors de l'affaire Leernout et Hauspie, ne devant le salut qu'à son sauvetage par Dexia. Or, figurant parmi les organisations constitutives du MOC, le groupe ARCO est lui-même actionnaire de Dexia. Pourquoi diable, les administrateurs d'ARCO siégeant au sein de Dexia n'ont-ils jamais tiré la sonnette d'alarme? Ils auraient empêché Martou de tenir des propos de bistrot…

 

La phrase de la semaine

De Joëlle Milquet, à propos de l'échec de l'accord interprofessionnel: "On ne peut pas demander que l'Etat soit le Mister Cash de tous les accords et qu'il vide en même temps la sécurité sociale " (RTBF)

 

01/12/2008

Que du bonheur 30-11-08

 

de crem - quedub 30-11-08.jpg
Les suites des écarts bibitifs de De Crem

La semaine dernière, nous narrions comment Pieter De Crem s'était offert une petite sauterie fortement arrosée dans un bar new-yorkais. Certains l'ont rapporté, l'histoire a eu des suites. D'abord, la serveuse qui avait relayé les frasques du ministre de la Défense sur son blog, a reçu son C4. Ensuite, interrogé au Parlement, De Crem a détourné l'attention sur le pseudo laisser-aller de la blogosphère.Enfin, et cela ne s'invente pas, nous avons appris que, le 9 décembre prochain à Neder-Over-Hembeek (bloc R, salle 0.20), se tiendra une réunion du département de la DN, intitulée: "Consommation de boissons alcoolisées durant les opérations". L'invitation ne dit pas si l'alter ego flamand de Michel Daerden sera présent…

 

Appel Fortis: les aveux des avocats de l'Etat

Vendredi, au moment où se plaidait l'appel de l'affaire Fortis, nous avons appris qu'un recours en annulation contre deux arrêtés du gouvernement avait été introduit, le même jour, au Conseil d'Etat. Pour ce qui est du tribunal, on retiendra développements des défenseurs de l'Etat que l'ex-plus grande banque du pays a perdu 6 milliards par jour, entre le 29 septembre et le 3 octobre derniers. Ce n'est pas nous qui inventons ce chiffre, mais Me Lefèvre, avocat de l'équipe Leterme, qui l'a révélé. Autre aveu, de la bouche de son confrère, Me Pottier, qui a dit en substance: "Il ne peut plus y avoir de problème Fortis car il n'y a plus rien dans Fortis". Sic, sic et resic!

 

AU 16, on parle "très plus mieux" le français!

Jeudi, les ministres-présidents Picqué, Demotte et Peeters ont reçu une invitation en bonne et due forme émanant d'Yves Leterme. Le Premier ministre les conviait à "une réunion de concertation entre le gouvernement fédéral et les gouvernements régionaux et communautaires, laquelle sera consacrée à la politique socio-économique et à la crise socio-financière". À l'ordre du jour, entre autres, - nous citons toujours – "l'état d'avancement des groupes de travail interfédéraux politique de relance, les accords globaux relatifs à l'implémentation des propositions de relance de la Commission européenne, l'état d'avancement des dossiers relatifs au secteur bancaire et assimilés". Pas à dire, c'est un transfuge de l'Académie française qui rédige les lettres d'Yves Leterme…

 

botanique - quedub 30-11-08.jpgS'il devient gouverneur, Demannez restera président du Botanique

L'agitation est grande au sein des instantes du PS bruxellois, suite à la révélation, par la DH, de la probable élévation de Jean Demannez au rang de gouverneur de Bruxelles. Ce ne sont pas les rares et timides démentis qui rendent l'information moins crédible: le principal intéressé, bourgmestre de Saint-Josse ne nous a-t-il pas précisé que, s'il était désigné à ce prestigieux poste, il resterait bel et bien président du CA du Botanique. Les statuts de l'institution n'interdisent en effet pas le cumul et Demannez se voit mal quitter le "Bota", peu après avoir en renégocié le nouveau contrat de gestion avec la ministre Fadila Laanan. Un contrat de gestion qui était en carafe depuis 3 ans…

 

VRT Canvas aime Hitler!

Gros émoi, au sein du monde politico-médiatico-publicitaire de Ménapie. En cause, une publicité pour la chaîne publique VRT Canvas, montrant un présentateur en slip, déguisé en Hitler et portant le brassard nazi (http://www.facebook.com/group.php?gid=51030266132&ref=nf).

Au centre de la tourmente, l'agence de pub Duval Guillaume, qui a imaginé ce grand moment d'humour humaniste. L'agence appartient au groupe Publicis, dirigé par Maurice Lévy et dépendant de la famille Badinter. Pas vraiment des négationnistes, ces gens-là! Flairant le solide dérapage, Kris Peeters, ministre-président mais aussi en charge des médias, s'est fendu d'une interview d'un page dans De Morgen. Peeters ramasse ainsi sa colère – nous traduisons –: "un très gros problème d'organisation idéologique" gangrène la chaîne privée. L'admonestation ministérielle devrait valoir son C4 à l'administrateur général. À lire les commentaires incendiaires sur internet, et plus particulièrement sur Facebook où un groupe ad hoc s'est créé, l'affaire est loin d'être terminée…

 

uyttendaele - quedub 30-11-08.jpgCharleroi et Me Uyttendaele: le grand amour!

Certains médias l'ont relevé: le marché de services juridiques passés entre Charleroi et un certain Marc Uyttendaele s'élève à 206.000 euros. Simple hasard, cette somme (hors frais de plaidoiries!) correspond, au cent près, au seuil auquel il convient de lancer un appel d'offre européen. Autre joyeuseté à propos de Me "Onkendaele", mais dans l'affaire de la chaudière "Despi" cette fois: la Ville s'est portée partie civile. Le robin s'étant déjà déplacé trois fois pour plaider, on vous laisse imaginer le montant de ses honoraires, sachant que la somme à récupérer est de… 400 €, soit les intérêts. Pour la petite histoire, on se souviendra que, dans la note confidentielle qu'Uyttendaele avait envoyée au patron de l'Institut Emile Vandervelde pour se plaindre du PS, Charleroi figurait au rang des clients que le Cher Maître regrettait lui voir échapper. À voir ce qui précède, le mal est réparé…

 

Les phrases de la semaine

Après une interview dans laquelle elle annonçait fièrement être candidate à la candidature aux Européennes, la Sénatrice qui s'ennuie au Sénat, Anne Delvaux, vient de déposer "en urgence" une proposition visant à punir pénalement le fait d'arborer des signes distinctifs du totalitarisme allemand (…)." L'urgence s'imposait!

Plus sérieusement, cette info sur le site de la RTBF: "La scission (de l'Union belge de football) risque fort de faire une victime: l'Avenir Fourons, club de 1ère provinciale liégeoise, aura le choix soit de s'inscrire dans l'asbl flamande, et de recommencer en 4ème provinciale limbourgeoise, soit de ne pas s'y inscrire et d'adhérer à la future asbl francophone, qui ne pourra rien lui accorder. Dans le premier cas, le club se sabordera; dans le second, il sera désavantagé par rapport à tous les autres clubs."

 

25/11/2008

Que du bonheur du 23-11-08 (DH)

 

de crem - quedub 23-11-08.jpg

De Crem en forme éthylique à New York

Sous les dehors froids et austères d'un ascète tibétain, Pieter De Crem cache un amour méconnu pour l'eau écossaise. À la Défense Nationale, on se souvient par exemple qu'une de ses premières décisions en prenant ses fonctions fut d'exiger d'avoir à bord des whiskies de plus de 12 ans d'âge. C'est dire si nul ne s'est étonné des articulets publiés hier samedi par notre confrère De Standaard. Le quotidien racontait comment, au B. Café, situé dans l'Upper East Side new yorkais, De Crem s'était trouvé dans un état "particulièrement avancé", entonnant des airs martiaux et des chants flamands. Plus tard, le ministre décida de remplacer le barman en prévenant: "N'ayez crainte, nous paierons tout!" Et l'on vous passe les assertions bibitives du ministre concernant l'amélioration des relations diplomatiques entre notre pays et les Etats-Unis. Dans les couloirs du Parlement, ces écarts n'ont guère étonné: les députés qui siégeaient sous la précédente législature, lorsque De Crem était chef de groupe, se souviennent de certaines de ses prises de parole fleurant parfois bon l'eau-de-vie d'orge malté…

Le site d'Amnesty International, censuré!

On le sait, Amnesty International a lancé une campagne sur base de caméras cachées ayant pour thème "Devenez des défenseurs des droits humains." Afin de frapper les esprits, l'organisation a tourné des sketches où des citoyens étaient confrontés à des violations de droits, comme l'interdiction d'entrer dans une église ou le refus du mariage à un couple mixte. En plus d'annoncer sa campagne par des placards dans les médias, Amnesty a fait très fort. Suggérant aux internautes de se rendre sur son site, l'association l'avait "mis sous censure". Impossible dès lors d'y accéder. Imaginée par l'agence "AIR", l'opération ne dura que quelques heures, destinée qu'elle était à rappeler l'importance de la défense des droits humains dans le monde.

Neige en hiver, SDF restent à l'air!

Froidure et neige, fin novembre: qui l'eut cru? Pas la Défense, en tout cas! Il a en effet fallu attendre des interventions à la Chambre pour que les militaires songent à ouvrir les casernes aux sans-abris. Le temps de réaction n'ayant pas été optimal, c'est à partir de demain lundi seulement que les locaux seront accessibles aux SDF. Cela alors que la météo annonçait de la neige pour ce week-end, depuis plusieurs jours. On n'ose imaginer ce qui se passerait si le grand-duché nous envahissait…

milquet - quedub 23-11-08.jpgOn s'aime, au cdH!

La chose est aujourd'hui connue, trois proches collaborateurs de Joëlle Milquet, et non des moindres, viennent de quitter le cdH: Bernadette Lambrechts, directrice de cabinet, Sophie du Bled, directrice adjointe, et Alain Raviart, directeur de la communication depuis 8 ans. Si, au sein du parti, on minimise l'impact de ces départs, c'est leur quasi-simultanéité qui fait mauvais genre. Et certains de rappeler la présence, au sein du cdH, d'un directeur des relations humaines, un certain Renmans, issu d'une entreprise de boucherie. Ce facilitateur n'est pas parvenu à retenir les mécontents, ce qui n'a rien fait pour adoucir les commentaires à propos de la pétaudière de la rue des Deux-Eglises…

mercier - quedub 23-11-08.jpgJacques Mercier restera bien à la RTBF

Après avoir annoncé urbi et orbi son départ de la RTBF pour RTL, Jacques Mercier a été contraint à un virage sur l'aile. Pour mémoire, les deux chaînes lui ont signifié qu'il devait leur garder l'exclusivité de sa collaboration, s'il venait à elles. Pas question par exemple, de lancer un nouveau projet sur Bel RTL, tout en assurant la diffusion de "capsules" sur le service public. Aux dernières nouvelles, ce sont ces dernières qui tiendraient la corde et intéresseraient au plus haut point le service public. D'une durée d'1min 30, elles tourneraient autour des mots et, grâce à la présence de Philippe Geluck, pourraient espérer une carrière internationale en francophonie. À RTL, on estime donc le dossier clos. Le principal intéressé ne nous a-t-il pas annoncé la tenue d'une réunion décisive sur les fameuses "capsules", mercredi, en présence de l'administrateur général de la RTBF, Jean-Paul Philippot soi-même?

La phrase de la semaine

"Si, à un moment donné Carine n'est plus bien pour l'équilibre du parti et pour son équilibre (personnel), et bien on cooptera quelqu'un d'autre. Et Carine continuera les combats sur le côté." Jean-Michel Javaux, à la RTBF, à propos du mal-être de Carine Russo au Sénat (elle compare son poste de sénateur écolo à "un jeu de rôle et à une mise en scène".)