Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

01/04/2010

QUE DU BONHEUR: La phrase de la semaine (DH 28-03-10)

« L’analyse selon laquelle le Roi ferait en définitive ce que les partis lui enjoignent de faire, cette analyse politique ultime, c’est de dire que toutes les initiatives du Roi, depuis 2007, à l’exception de l’une ou l’autre, visent finalement à mettre des ténors du CD&V à la manœuvre. Yves Leterme, Herman Van Rompuy, Wilfried Martens, Jean-Luc Dehaene. Il n’y a que la désignation de Guy Verhofstadt, chargé de former un gouvernement intérimaire, qui ne répond pas aux exigences de CD&V. Et le CD&V ne veut pas laisser dire que l’entourage du Roi lui est trop favorable. » (Interview de Vincent de Coorebyter, directeur du CRISP, à La Libre, en conclusion de l’enquête menée par le quotidien, associé au Standaard, à propos de la monarchie)

QUE DU BONHEUR: Milquet, pas en phase avec Leterme (DH 14-03-10)

 

milquet.jpg

Le 3 mars dernier lors de son voyage à Kinshasa, Joëlle Milquet vantait l’immigration légale des Congolais en Belgique. C’était lors d’une interview à radio Okapi. La première phrase prononcée par la ministre – entre autres – de la Politique d’Immigration et d’Asile donnait le ton : « Il est tout à fait possible d’immigrer en Belgique. En 2009, sur12.000 demandes, 75% ont été acceptées. » Certes les temps ne sont pas à l’échauffement de nos relations avec le Congo, mais le discours de la vice-Première tombait tout de même mal, comparé à la visite d’Yves Leterme et Melchior Wathelet en Serbie et en Macédoine, sous le thème : « Aucune chance d’obtenir l’asile chez nous ! » Comme concordance de déclarations, on a déjà vu mieux…

 

 

QUE DU BONHEUR: Le PCF, recroquevillé sur lui-même (DH 14-03-10)

luperto.jpgJean-Charles Luperto, président du Parlement de la Communauté française, a décidé de taper du poing sur la table. Les bâtiments de son institution sont parmi les seuls à ne pavoiser que leur seul drapeau. Oubliés, ceux de la Belgique et de l’Europe. Dans un premier temps, Luperto l’avait fait remarquer à son greffier, le distingué Christian Daubie, parachuté à son poste par Philippe Maystadt. Dans un premier temps, Daubie avait convaincu le président qu’il suivait la loi. De bonnes âmes sont parvenues à convaincre Luperto du contraire. Sous peu, les immeubles de la rue de la Loi et de la rue Royale devraient retrouver une façade normale…