Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

22/06/2009

QUE DU BONHEUR (DH 28-06-09)

daniel ducarme.jpg

Le MR va analyser le scrutin au microscope

Faut-il dire qu'au MR, certains persistent à prétendre que les négociations menées avec Ecolo et le CDH furent virtuelles. Au lendemain du scrutin, Didier Reynders n'était-il pas resté 48 heures sans que son GSM fasse apparaître les noms de l'un ou l'autre ténor de ces deux partis? On doute qu'Elio Di Rupo ait eu à subir pareille mise en quarantaine. Quant à ceux qui espèrent encore voir capoter les plantations d'oliviers, ils sont bien peu nombreux. Sans doute est-ce pourtant ce mince espoir qui a permis au grand déballage de mercredi de se dérouler sans heurts. "Tout n'y fut pas inutile", reconnaît-on dans l'entourage du président. Ainsi, il conviendra d'analyser, arrondissement par arrondissement, les résultats du scrutin. Des membres pointent par exemple le peu d'entrain de Philippe Collard (MCC), dans le Luxembourg. Le résultat du MR y fut proportionnel à l'enthousiasme du bourgmestre de Bastogne. D'autres relèvent le score peu flatteur de la liste emmenée à Liège par Christine Defraigne – elle a réalisé 10.000 voix de moins que son prédécesseur, Michel Foret – , sans compter l'ambiance peu chaleureuse qui régna entre colistiers. Charleroi ne fut pas non plus sans reproche: demandez donc à Louis Michel ce qu'il pense de la manière dont les troupes d'Olivier Chastel ont mis ses affiches en évidence et vous aurez droit à une bordée de jurons. Voilà pourquoi sans doute, tant Daniel Ducarme qu'Olivier Maingain furent tant applaudis, mercredi, lorsqu'ils clamèrent que la défaite fut avant tout collective. Mais Reynders l'a annoncé: ce constat ne l'oblitère en rien d'un examen de conscience. Lequel a déjà commencé…

Le baroud d'honneur du PS

Parmi les reproches adressés au président du MR, il y a, on le sait, la trop grande déférence de sa garde rapprochée, et le manque de réaction face à la montée en puissance de la machine du PS, en fin de campagne. Certains éléments concrets sont arrivés au siège du Mouvement Réformateur qui attestent que les socialistes avaient bel et bien rameuté toutes leurs forces vives, et assimilées, la dernière semaine d'avant scrutin. Ainsi, cette lettre au personnel de la Poste qui enjoignait militairement à ses destinataires de voter socialiste. Ou ces sacs-poubelles offerts gratos par des communes aux électeurs, à l'entrée des bureaux de vote. Voire encore ces toutes boîtes des Mutualités socialistes de Verviers reprenant le trombinoscope des candidats socialistes. Avenue de la Toison d'or, on l'avoue: on n'a pas pris l'exacte portée de ce baroud d'honneur. Et on l'a payé cash.

brahy.jpgBel RTL soir en direct de Kinshasa

Vendredi, Bel RTL soir  se déroulera en direct de Kinshasa: Barbara Mertens et Pascal Vrebos réaliseront en effet une spéciale, depuis les locaux de la délégation Wallonie-Bruxelles, là-bas. Ils y retrouveront leur ancienne collègue d'antenne, Kathryn Brahy, ambassadrice de l'institution au Congo, pour y parler de son action et de dossiers comme l'enseignement, l'édition et la culture en général. Des personnalités, voire des ministres, devraient aussi être de ce direct. Conséquence, le dernier Controverse qui se déroulera le surlendemain, ne sera pas présenté par Vrebos. Aucun remplaçant n'a encore été désigné, mais on notera que la seule fois où le présentateur n'était pas à son poste, il avait été remplacé par Barbara Mertens. Cette fois, ce sera un autre journaliste et c'est avec un œil attentif que la direction de la chaîne privée prendra connaissances des audiences pour évaluer l'effet "Vrebos"…

La phrase de la semaine

"Transparence dans les aéroports wallons : on affiche tous les vols." Une vanne sortie du clavier de l'ertébéen Alain Gerlache, sur le réseau Twitter.

16/06/2009

QUE DU BONHEUR 14-06-09 (DH)

duquesne.jpg

Antoine Duquesne sur internet

Depuis mars 2006 et son accident vasculaire cérébral, l'ancien ministre de l'Intérieur et ancien président du MR, Antoine Duquesne, n'était plus apparu nulle part. Et pour cause! Ce week-end, sur le site actu 24, on le voit interrogé par une journaliste avant d'être mis en contact téléphonique avec Didier Reynders auquel il répond à sa manière. D'émouvantes retrouvailles. 

Emin Özkara: la vieille école!

Dans le courant de la semaine, nous vous parlions du député PS Emin Özkara, réélu avec 3.106 voix. Cela, alors qu'il avait brillé par son inactivité au Parlement bruxellois, durant la défunte législature. Or voilà que, avant même d'avoir une nouvelle fois prêté serment, l'homme fait déjà parler de lui. Imaginez la tête des policiers, de faction au commissariat X, lorsqu'ils ont aperçu Özkara qui venait leur offrir une "gâterie" (sic). En fait, des petits gâteaux soi-disant destinés à célébrer sa réélection. Il s'agissait bien entendu d'un leurre: l'édile avait l'un ou l'autre petit service à leur demander. Du genre, comme en témoigne le pv qui a été rédigé à l'attention du chef de zone: "Même pour moi, tu ne peux rien faire? On se connaît pourtant depuis de nombreuses années…" "Encore une de ces affaires qui fait partie de la vieille école et qu'il faut absolument cesser", dirait Elio Di Rupo…

luc verbruggen.jpgLes 5 "méchants" Verbruggen en Cassation

Depuis le décès du notaire Robert Verbruggen, son fils Luc n'a de cesse de réclamer sa part d'héritage – des dizaines de millions d'euros – à ses 5 frères et sœurs. Le 5 novembre dernier, ces derniers étaient renvoyés devant le tribunal correctionnel, pour faux, usage de faux, abus de confiance et escroquerie. Et le 27 mai dernier, l'appel qu'ils avaient interjeté contre cette décision était jugé irrecevable. Nous venons d'apprendre qu'avec leurs défenseurs, ils avaient décidé d'aller en Cassation. Cela ne les empêchera pas de se retrouver au civil, le 4 septembre prochain…

Donfut: s'il n'en reste qu'un…

Après avoir renoncé au maïorat de Frameries, à son poste de ministre, à sa rémunération de consultant et au poste de député qu'il vient d'arracher, il reste à Didier Donfut la présidence de la Fédération de Mons-Borinage. Qui osera l'en débarquer?

Florence Coppenolle: toute seule comme une grande!

On le sait, l'ancienne porte-parole du PS, Florence Coppenolle, vient d'atterrir au service "Communication de Belgacom". Depuis un an, elle a envoyé à tout va ses CV, dans tout ce que la Belgique compte comme sociétés d'images, de consultance ou de conseil. Laissons-lui cela: pas une fois, Coppenolle n'a tenté de faire intervenir le boulevard de l'Empereur pour appuyer sa candidature. Cela méritait d'être précisé, n'est-il pas?

 

milquet_delvaux.jpgMiquet-Delvaux: la cassure!

Avec la fin de la campagne, Joëlle Milquet s'est laissé aller à quelques confidences sur son équipe. Si la présidente ne dit plus qu'elle n'est entourée que de "cons" comme elle l'avait affirmé autrefois à un ponte du MR, c'est à Anne Delvaux qu'elle réserve sa vindicte. Et de manière suffisamment répétée pour que ce soit considéré comme autre chose qu'un coup de sang. Ce que Milquet reproche à l'ancienne journaliste? Dans le désordre, sa prétention, son incapacité chronique à travailler en équipe, sa méconnaissance du dossier européen – alors qu'elle était quand même tête de liste –, et son manque d'humanité. Comble, lorsque la présidente du CDH aborde la question, elle avoue: "Dire qu'à la RTBF, on m'avait prévenue!" Oui mais là, c'est trop tard…

daerden.jpgUn dimanche sans Daerden!

En milieu de semaine, Michel Daerden était annoncé aux débats dominicaux des deux chaînes. Et voilà que jeudi, il disparaissait au profit de Marcourt et Moureaux. Because une fête familiale, soi-disant. Officieusement, parce qu'Elio Di Rupo lui aurait demandé de s'abstenir après les assauts de Jean-Marc Nollet. Papa vaut bien une messe!

La phrase de la semaine

Trouvée sur un forum: "Tout le parti Ecolo à BXL = 82.663 voix – Daerden seul = 63.580 voix. Tout le parti CDH à BXL = 60.527 voix – Daerden seul = 63.580 voix. L'addition des voix de Javaux et Durant = 20.820 soit, moins du tiers des voix de Daerden 63.580 voix." CQFD?

QUE DU BONHEUR (DH 31-05-09)

demotte et di rupo.jpg

Le bellâtre et le petit marquis

Depuis son départ de devant de la scène, Guy Spitaels soutient mordicus que, absorbé par l'observation de la planète, il s'est complètement éloigné de la politique belgo-belge. Mouais… Cela, alors qu'il arrive à l'ancien président d'aller déjeuner avec des camarades pour prendre le pouls du PS. Vous comprendrez mieux dans quelle haute estime il tient Elio Di Rupo en apprenant que, lors de ces caucus, le Spit surnomme son successeur "le bellâtre". Qu'il est loin le temps où certains qualifiaient le Montois de "Régent de Belgique". Lors des mêmes apartés, Rudy Demotte a droit, lui, au sobriquet de "petit marquis". Enfin, n'en étant pas à une vacherie avec l'actuelle direction socialiste, le même Spitaels a récemment salué Didier Reynders en lui faisant du "Bonjour, Monsieur le président du premier parti de Wallonie". Pas question toutefois de prendre ceci pour un compliment – Reynders n'est pas naïf –: il s'agissait d'une manière indirecte de souligner que le PS n'occupe plus ce rang. Tout simplement.

biefnot.jpgCA de Dexia: Biefnot s'accroche

Mercredi donc, au Passage 45, s'est tenue une réunion du holding qui détient les parts des communes dans Dexia. Ce n'est pas un scoop: les représentants de ces dernières ont eu la confirmation qu'elles ne toucheraient pas de dividendes. Parmi les administrateurs, Richard Biefnot, que l'échevin schaerbeekois Michel De Herde avait eu bien du mal à joindre pour lui signaler qu'il ne toucherait plus ses tantièmes. Aux dernières nouvelles d'ailleurs, Biefnot n'avait toujours pas présenté sa démission…

Deux petites précisions…

"Regardez ce que le Conseil d'Etat dit de l'état des Finances", a lancé Elio Di Rupo, à propos de la gestion du département, par Didier Reynders. Le président du PS faisait allusion à l'arrêt rendu par l'institution, le 2 février dernier. Par manque de temps très certainement, Di Rupo n'a pas pu préciser que le président de la 12ème Chambre qui avait rendu l'arrêt n'est autre que Jean-Claude Geus, ancien du cabinet de Philippe Moureaux. L'homme s'était fait remarquer sous Verhofstadt en soutenant Philippe Mettens (PS), patron de la Politique scientifique, contre son ministre de tutelle, Marc Verwilghen(VLD). Dans son envolée anti-Reynders, le président du PS a également cité un inspecteur des Finances qui aurait, lui aussi, une dent contre le ministre. Di Rupo n'a pas eu non plus la présence d'esprit d'indiquer qu'il s'agit en l'occurrence d'Erwin Moyart, ancien chef de cabinet de Johan Vande Lanotte. Voilà deux oublis réparés.

Mahinur Özdemir.jpgUn voile, ça trompe énormément

Secrétaire générale du Cercle républicain et pilier de RésistanceS, la prof de morale Nadia Geerts alimente un blog qui dénonce les tentatives d'immixion du religieux dans le politique. Cette semaine, la pasionaria  revenait sur l'affaire Mahinur Özdemir, du nom de cette femme voilée se présentant sur la liste du CDH. Et Geerts de rappeler que, si elle était élue, la candidate "prêtera serment avec son foulard et qu'elle continuera à le porter, d'autant qu'il n'existe aucune interdiction juridique de ce genre, au Parlement bruxellois." Mahinur Özdemir a beau affirmer, dans une interview, que "ce qui compte, ce n'est pas ce qu'elle a sur la tête, mais ce qu'elle a dedans", elle n'en pas moins mis son parti dans une position délicate si l'on retient la difficulté de Joëlle Milquet à expliquer pourquoi le voile de sa protégée avait été masqué sur la photo électorale, à grands renforts de subtils cadrages…

Coming out au CDH

Un autre fait agite le CDH: le coming out de l'échevin de la population à Saint-Josse, Eric Jassin. C'était à l'occasion de la Gay Pride. Depuis, à l'occasion de sa campagne électorale, le candidat a organisé une rencontre dans un bar gay. Pour Joëlle Milquet, il va falloir faire évoluer les mentalités de ses troupes où l'homophobie a été renforcée avec l'arrivée de certains candidats d'origine marocaine, voire congolaise (chrétiens évangélistes). Jusqu'à présent, les homosexuels déclarés, Jean-Jacques Flahaux et Richard Fournaux, avaient quitté le CDH pour trouver refuge au MR.

dehaene.jpgLa phrase de la semaine

Avec cette modestie qui fait tout son charme, Jean-Luc Dehaene vient de déclarer: "Delors est devenu un mythe en Europe, comme moi j'en suis devenu un en Belgique..." Chiche que la prochaine fois, il se compare à Gandhi!