Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

29/12/2012

Musée provincial des Arts anciens du Namurois – Ancien hôtel de Gaiffier d'Hestroy (Paris Match 13 décembre 2012)

Un hôtel de maître, appartenant à la Province de Namur, et un musée abritant le trésor d'Oignies, Grâce aux Sœurs de notre-dame et à la Fondation Roi Baudouin.


 

Le classement du maître d'hôtel, comme monument, date du 24-04-1944. Le bâtiment de façade habillé d'un décor remarquable en stuc-pierre a été fait Patrimoine exceptionnel de Wallonie, depuis 2003.

 

En 1950, Madame Paul d'Haese, fille du gouverneur Paul de Gaiffier d'Histroy, fit don à la Province de Namur, par testament et codicille, de l'hôtel de maître situé, rue de Fer, pour en faire un musée. Ses dernières volontés furent respectées grâce aux efforts conjugués de la Province, devenue propriétaire, et de la Société archéologique de Namur, détentrice des collections. Le Musée provincial des Arts anciens du Namurois y est aménagé, depuis 1964.

 

Demeure patricienne à la mode française, entre cour et jardin, l'ancien hôtel qui pourrait partiellement remonter au XVIIe siècle est précédé d'une cour fermée à rue, par une aile de dépendance imaginée par l'architecte namurois François-Joseph Beaulieu et réalisée, en 1768. Rectiligne côté voirie, le mur de clôture est dessiné avec symétrie de part et d'autre du porche central. Il décrit une légère concavité côté cour, adoucissant une composition exclusivement composée par la pierre calcaire ou par son imitation, dans l'ornementation en stuc-pierre. Ce riche décor est dû aux stucateurs staffeurs Joseph Hustin et Baptiste Jonquoy. Il combine, entre la scansion des pilastres ioniques ou à refends, les coquilles d'esprit Rocaille avec les bustes à l'antique et a fait l'objet d'une restauration en 2010.

 

Plus traditionnel, l'ancien hôtel est construit en brique et pierre bleue sur un haut soubassement de calcaire. La façade avant présente deux niveaux sur caves ouverts de neuf travées de fenêtres à linteau droit, entre cordons horizontaux sous corniche de pierre et bâtière d'ardoises. Regardant un agréable jardin à la française, la façade arrière comprend deux niveaux et demi et trois travées, de part et d'autre d'une avancée.

Le musée provincial des Arts anciens du Namurois abrite de très riches collections permanentes dont la spécificité est le patrimoine namurois. Elles consistent en œuvres d'art du Moyen Âge et de la Renaissance. Parmi les pièces les plus anciennes, des chefs d'œuvre de l'art mosan: croix-reliquaires, fonts baptismaux de pierre, célèbres peintures sur panneaux, l'Annonciation et la Visitation (1390) de Walcourt, et la très belle Vierge à l'Enfant (1250), de Marche-les-Dames. Sculptures sur bois et sur pierre, retables et fragments de retables, objets usuels et ornements sacerdotaux, bourses à reliques etc. Une salle est consacrée aux corporations de métiers à Namur et une autre à la dinanderie, spécialité mosane, et au travail du cuivre, au XVIIe siècle. Outre ses collections, le musée gère une remarquable bibliothèque, riche de près de 50.000 ouvrages, mais aussi un cabinet des estampes et héberge le cabinet numismatique François Cajot.

 

Grâce aux Sœurs de Notre-Dame et à la Fondation Roi Baudouin, le musée accueille, depuis la fin du mois de septembre 2010, le fameux trésor d'Oignies, ensemble unique que le monde nous envie, dont 32 pièces dont été classées par la Communauté française. Il témoigne de l'exceptionnelle qualité de l'orfèvrerie mosane au XIIIème siècle et comprend presque tous les types de reliquaires reprsentés dans des œuvres d'une incomparable maîtrise technique. À l'aube du XIIIème siècle, une communauté religieuse établie en 1187 à Oignies (actuelle entité d'Aiseau-Presles, à l'est du Hainaut), à l'instigation de Gilles de Walcourt et devenue prieuré de l'ordre de saint Augustin, accueille Hugo, dit Hugo d'Oignies, qui fit son apprentissage en tant qu'orfèvre, dans les ateliers situés le long de la Meuse. Il a réalisé la plupart des pièces constituant aujourd'hui le trésor, en utilisant les cadeaux que fit au prieuré le religieux français Jacques de Vitry. Celui-ci avait fréquenté le prieuré d'Oignies, de 1208 à 1213, date du décès de celle dont il était le confesseur, Marie d'Oignies, une Sainte femme qui s'était réfugiée, dans un béguinage proche, fondé sous l'égide de la mère de Gilles de Walcourt.

 

Reportage sur Ma terre

Le magazine télévisé "Ma terre" a consacré un long reportage au Trésor d'Oignies, lors de son premier numéro, "La Meuse pour horizon", sur la Une, le 3 janvier 2010 (DVD et livre toujours disponibles. Contact: IPW, cellule des publications www.idpw.be/publication

Enfin, grâce au gouvernement wallon, à la Fondation Roi Baudouin et à la Communauté française, la Société archéologique de Namur a pu acquérir deux œuvres de la main du peintre namurois Heni Bles (second tiers du XVIème siècle).

 

En guise de conclusion, on rappellera que le musée provincial des Arts anciens du Namurois répond à toute demande de collaboration et peut aider, dans l'expertise d'objets ou de documents. 

 

Où?

 

24 rue de Fer, 5000 Namur

 

tél 081/77.67.54

 

Site http://www.province.namur.be/internet/sections.culture/mu...

 

http://WWW.culturaeuropa.be/patrimoine/hotel_de_gaiffier_...

 

Quand?

 

Les collections permanentes, le Trésor d'Oignies et les expositions temporaires sont accessibles, du mardi au dimanche, de 10h à 18h.

 

Visites guidées sur rendez-vous.

 

La bibliothèque, le cabinet des estampes et le cabinet numismatique sont accessibles sur rendez-vous.

 

Les salles d'expositions temporaires sont accessibles aux personnes à mobilité réduite.

 

Combien?

 

En ce qui concerne les collections permanentes, l'entrée est de 3 € pour les adultes, 1,5 € pour les groupes, étudiants et 3ème âge et, enfin, de 1€ pour les écoles.

 

Les collections permanentes et l'exposition temporaire coûtent 5 € pour les adultes, 2,5 € pour les groupes, étudiants et 3e âge, et 1,5 € pour les écoles.

 

Notons que l'entrée est gratuite, le premier dimanche de chaque mois et que des audio guides sont disponibles en français, en néerlandais et en anglais. Prix 2 €. Durée de la visite, environ, 60 minutes. Des visites guidées sont organisées sur demande et le musée sera fermé les 24,25 et 31 décembre, ainsi que le 1er janvier.

Les commentaires sont fermés.