Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

29/12/2012

LUC VAN DER KELEN (HET LAATSTE NIEUWS) SUR LE DISCOURS DE NOEL DU ROI (PARIS MATCH (27-12-2012)

Paris Match: Albert II a-t-il franchi une nouvelle ligne en dénonçant ainsi les discours populistes, notamment en Belgique, et en faisant clairement un parallèle avec les années 1930?

Luc Van der Kelen: Il soutient son gouvernement (n'oublions pas qu'Elio Di Rupo est "son" Premier ministre). Ce n'est pas la première fois que le Roi parle de la sorte. C'est même devenu une tradition de voir le Souverain s'attaquer au populisme. A-t-il bien fait? Albert II est un chef d'Etat, dans l'Europe d'aujourd'hui, ayant une fonction consensuelle. Je crois donc qu'il peut s'exprimer sur des sujets tels ceux qu'il évoque dans son discours. Sans cela, on n'aurait plus besoin d'un chef d'Etat…

 

Paris Match: N'est-ce pas franchement un discours politique contre Bart De Wever dont on sait qu'il n'apprécie pas cette manière de faire?

Luc Van der Kelen: C'est Noël! Le temps de la paix! Il ne s'agit donc pas d'une déclaration de guerre, même si cela choque certains. Qu'ils le disent alors! C'est un discours de solidarité – c'est par ce thème que débute le discours! –, pas d'affrontement. N'oublions pas que le Roi a vécu en première ligne ce qui s'est passé pendant la guerre…

 

Paris Match: On peut évidemment penser que, de la sorte, il englobe aussi le Vlaams Belang et le député franco Laurent Louis. Alors, le roi ne prépare-t-il pas 2014 et, surtout,  n'indique-t-il pas  d'où vient le danger au Nord du pays?

Luc Van der Kelen: On n'a pas besoin du Roi pour nous avertir de ce qui pourrait se passer, en 2014. La campagne électorale n'a pas commencé. Je le rappelle, c'est Noël…

 

Paris Match: Quelles pourraient être les conséquences d'une telle audace politique?

Luc Van der Kelen: Le Roi ne se présente pas aux élections. Ici, il joue son rôle qui est de préserver le pays et de demander plus de solidarité. N'oublions pas que Bart De Wever n'est que bourgmestre d'Anvers…

 

Paris Match: La Flandre ne risque-t-elle pas de s'en servir? Même des partis modérés pourraient affirmer que le Roi n'a pas à se mêler de la vie politique d'une telle manière?

Luc Van der Kelen: Ce pourrait être le cas, mais j'espère qu'ils seront sages et s'abstiendront. Il y a d'autres populistes que Bart De Wever. Si le Roi ne disait rien dans ses discours, il ne servirait à rien.

 

Paris Match: Un tel discours peut-il se retourner contre le souverain?

Luc Van der Kelen: Je ne crois pas. C'est les vacances.... Peut-être y aura-t-il des questions à la rentrée parlementaire. Souvenons-nous cependant que ce discours a été approuvé par le Premier ministre...

 

Paris Match: Quelle pourrait être la réplique de Bart De Wever?

Luc Van der Kelen: Il faut le lui demander. Je ne veux pas lire dans la tête de Bart De Wever.

 

Paris Match: Risque-t-on de parler encore à l'avenir du 24 décembre 2012?

Luc Van der Kelen: Non, parce que ce n'est pas le premier et qu'il y en aura d'autres…

André Gilain

Les commentaires sont fermés.