Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

22/11/2012

LE CHATEAU DE RY, D'ARMELLE (RTBF) ET FREDERIC D'ASPREMONT (PARIS MATCH du 15-11-12)

Une pompe à chaleur d'un nouveau genre a été installée, durant l'hiver 2011-2012, qui permet de diminuer de moitié la facture de mazout des bâtiments.

 

 

Ce samedi 10 novembre 2012, le magnifique château de Ry accueillait les organisateurs locaux des Journées du Patrimoine. L'occasion, pour près de 150 personnes, de faire le bilan de la 24e édition de la manifestation. Le président, et ancien ministre wallon, William Ancion, ouvrit la séance en se réjouissant du succès de cette appropriation du patrimoine, par les Wallons. Trois cent mille visiteurs participèrent, en effet, à l'édition 2012 de ces Journées qui durèrent 48 heures. On apprit également que l'année prochaine, pour la 25e édition qui se déroulera les 7 et 8 septembre, le thème choisi serait celui du Patrimoine exceptionnel c'est-à-dire inédit ou connu sous un aspect nouveau. En aparté, le président nous dit tout son bonheur de constater que les trois régions travaillent de concert à l'organisation de l'événement qui verra six cents monuments et sites ouvrir leurs portes.

 

À sa suite, Monsieur Brasseur, de la société SDEEC qui fabrique des pompes à chaleur, vint expliquer la nature des travaux qui furent exécutés afin qu'un de ses équipements soit installé au château de Ry. Il expliqua d'abord le principe des matériaux thermodynamiques qu'il propose: ceux-ci puisent la chaleur du sol, de l'eau – c'est le cas du château d'Aspremont - ou de l'air, et la restituent dans le logement, à un niveau de température plus élevé. Cette transformation est réalisée par un circuit de gaz comprimé, puis détendu, l'énergie ainsi récupérée étant transférée, via le réseau de chauffage. L'hôtesse des lieux, Armelle d'Aspremont, que les téléspectateurs de la RTBF connaissent bien, nous confia que le procédé a permis à sa note de chauffage de diminuer de moitié. Un élément majeur pour qui sait que près de 15.000 litres de mazout étaient nécessaires pour chauffer le château, certaines années. Avec le placement de la pompe à chaleur, la facture a été diminuée de moitié. Quant au coût, il représente 50.000 euros pour le placement de la pompe et 15.000 euros pour les terrassements. Autre élément important qu'elle souligna: le château de Ry est le premier à recourir à ce système. "Lequel est si performant, nous a révélé Armelle, que son mari et elle s'apprêtent à décrire à certains châtelains des environs, les bienfaits du système." Pour installer celui-ci et ses deux kilomètres du tuyaux, il fallut complètement vider l'étang du château. Ce fut fait, durant l'hiver 2011-2012. Une surprise attendait les d'Aspremont, à l'issue de l'opération: on découvrit en effet plus d'une dizaine de brochets de près d'un mètre cinquante de long, au fond de l'étang. Si bien qu'il fallut d'urgence faire appel aux pêcheries d'Hamois pour sauver les énormes poissons. Près d'un mois fut nécessaire pour remplir l'étang et permettre à la pompe à chaleur de démarrer, ce qui prit trois semaines. Des travaux particulièrement lourds, mais bénéfiques, en cette période où le prix du mazout ne cesse d'atteindre des sommes pharamineuses.

Les commentaires sont fermés.