Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

11/08/2012

ABBAYE DE VILLERS-LA-VILLE (PARIS MATCH du 2 août 2012)

Située à 30 Km de Bruxelles en Brabant wallon, l'abbaye de Villers-la-ville est un haut lieu d'histoire et de culture, tout à la fois source d'évasion et d'émotion.


La fondation de l'abbaye de Villers-la-Ville remonte à 1146, lorsqu'une dizaine de moines et quelques frères convers, dévolus aux travaux manuels, s'installent, sous l'impulsion de Bernard de Clairvaux, sur les terres du Seigneur de Marbais. Établis provisoirement (Villers I et II), ils s'installent finalement (Villers III) en bordure de la Thyle qui répond mieux aux souhaits de la nouvelle communauté. Celle-ci est, en effet, à la recherche d'un lieu suffisamment à l'écart, mais disposant de ressources en eau et en matériaux de construction. Les bâtiments visibles aujourd'hui ne datent toutefois que de la reconstruction, durant tout le XIIIe siècle, d'une abbaye à son apogée: vestiges de l'abbatiale gothique monumentale – et ses oculi – qui reste un témoin architectural important, dans l'histoire religieuse. L'abbaye administrait alors une dizaine de milliers d'hectares et comptait une centaine de moines et davantage de convers.

 

 

La fortune de l'abbaye fluctue ensuite, au gré de crises internes qui émaillent la fin du Moyen Age, d'une reprise au XVe siècle, des guerres de religion au XVe siècle, ou, au XVIII siècle, de rivalités entre les puissances occidentales. Il faudra attendre le XIIIe siècle pour qu'elle connaisse un second âge d'or, dernier sursaut avant la Révolution française. Les bâtiments médiévaux sont alors réaménagés ou reconstruits, dans le style classique: palais abbatial, bibliothèque, jardins etc. En 1796, l'abbaye est vendue comme bien national à un négociant en matériaux. On imagine la suite… Après avoir été fréquentées par les romantiques, parmi lesquels Victor Hugo qui lui consacra une partie de son œuvre, les ruines de Villers-la-Ville deviennent, en 1893, propriété de l'Etat. Celui-ci entreprend les premières restaurations, sauvant ainsi un ensemble qui conserve les éléments constituant ce qui fait toute la spécificité d'une abbaye cistercienne.

 

Il faut attendre 1984 pour voir débuter le premier chantier de restauration d'envergure, sous la houlette de la Régie des Bâtiments (Etat fédéral). Quelques années plus tard, des fouilles archéologiques seront entreprises par la Région wallonne.

 

À présent, les travaux se poursuivent grâce à des fonds FEDER (Fonds européens de développement régional). Grâce au cofinancement wallon et européen, le schéma de développement touristique de l'ancienne abbaye est en voie de concrétisation. L'institut wallon du Patrimoine a mis en œuvre la restauration de trois bâtiments: en 2010, la porte de la ferme et la grange, et, en mai 2011, la buanderie.

 

-      La porte de la ferme perçait le mur d'enceinte qui séparait l'enclos de l'abbaye de celui de la ferme. Reconstruite en 1726, elle se composait, selon une gravure, de deux tours encadrant un porche en plein cintre. La philosophie de la restauration a visé la restitution de l'état du XIIIe siècle. C'est ainsi que la porte de la ferme sera incluse dans un circuit de promenades autour de l'abbaye, agrémenté de panneaux d'interprétation.

-      La grange est un vaste bâtiment construit sur deux niveaux et couvert d'une toiture à la Mansart. En 1850, elle a été coupée en deux, par le tracé de la voie de chemin de fer reliant Charleroi à Ottignies. La restauration s'est faite à l'identique.

-      Le chantier de la restauration de la buanderie a débuté. Elle sera aménagée pour accueillir une brasserie didactique artisanale. Dans ce cas-ci également, il s'agit d'une restauration à l'identique.

 

Le dernier dossier FEDER concerne la création d'un circuit de visites, conçu pour sécuriser le parcours de visiteur afin qu'il découvre les ruines de l'abbaye sous un nouvel angle. Le début des travaux est prévu d'ici peu.

 

Nous avons pu joindre Madame Laurence Balseau, du service promotion, qui nous a expliqué, concernant les travaux, déjà exécutés et à venir: "Des grilles ont été placées afin que les visites puissent toujours se faire. Pour ce qui concerne la création du circuit de visites – qui devrait être bouclé pour 2015 – les travaux seront réalisés en dehors du site et rien ne devrait donc entraver le parcours des visiteurs." Et notre interlocutrice de se réjouir: "Ce nouveau parcours sera un véritable petit bijou!"

 

Où?

Adresse: Abbaye de Villers-la-Ville, 55 rue de l'Abbaye, 1495 Villers-la-Ville

Tél. 071/88.09.80

Mails: info@villers.be

 

Quand?

Les visites sont font, du 1er avril au 31 octobre.

Plusieurs formules permettent de prendre la mesure des 850 ans d'histoire:

-      le plan-guide: dépliant gratuit, disponible en 10 langues;

-      l'audio-guide: l'histoire de l'abbaye racontée au travers d'anecdotes (1,5 €);

-      le parcours-découverte: "Moi, Radulphe… je vous emmène…" Un moine imaginaire accompagne les enfants tout au long du parcours. Cette visite dure 1h30 et coûte 1 €;

-      la BD: parcours découverte, sur les pas de Jhen via un carnet complété, l'enfant recevant une petite surprise (1 €).

Du 10 juillet au 11 août, le spectacle théâtral Don Camillo se joue à l'abbaye et peut être couplé avec une visite, à certaines dates. Renseignements: www.doncamillo2012.be/DC/Don_Camillo.html

  

 

Combien?

-      Adulte: 6 €

-      Etudiant, senior, groupes adultes: 5 €

-      Groupes seniors: 4 €

-      Enfant (6-12 ans): 2,5 €

-      Groupe enfants: 2 €

-      Enfant de – 6ans, handicapé, enseignant, ami de l'abbaye, Villersois: gratuit.

 

Si les ruines de l'abbaye de Villers-la-Ville et les terrains environnants ont été inscrits sur la liste du Patrimoine exceptionnel de Wallonie, en 1972, les façades et toitures de la ferme ne l'ont été que plus tard, soit le 29 juin 1990. Les ruines sont la propriété de l'Etat fédéral, hormis la ferme, le moulin et le reste du site qui appartiennent à la Région wallonne.

Commentaires

Waouh ! Ce blog est juste comme mon ancien ! C'est sur un sujet totalement différent, mais il a peu près la même mise en page et le design. Grand choix de couleurs !

Écrit par : comment acheter maxosize | 06/10/2014

Les commentaires sont fermés.