Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

23/07/2012

CHATEAU-FERME DE FERNELMONT (PARIS MATCH 12-07-12)

 Construit en cinq étapes, à partir de 1300, la visite du château-ferme de Fernelmont permet d'admirer un superbe donjon-porche.


Située au nord-est de la province de Namur, la commune de Fernelmont est née de la fusion de dix anciennes communes. En dehors du château-ferme situé à Noville-les-Bois, patrimoine exceptionnel de Wallonie, cette entité riche et diversifié. On y dénombre en effet huit châteaux, de très belles fermes, le fort de Marchovelette, un des neufs forts de la position fortifiée de Namur, érigé en 1888 (seul le cimetière militaire et le monument aux morts peuvent être visités), des tumuli, ainsi qu'un nombre de potales, chapelles et croix méritant le détour. À privilégier, parmi ces bâtiments, la visite du château de Franc-Warêt. Celui-ci était, à l'origine, un château-ferme fortifié, transformé essentiellement au XVIIIe siècle pour devenir une demeure de plaisance, à l'initiative de son propriétaire, le comte Alexandre-François de Groesbeeck. Celui-ci en a confié la rénovation à l'architecte Chermanne. Le château est richement meublé et conserve une remarquable collection de tapisseries, inspirées des chasses, datant de Maximilien de Habsbourg, empereur d'Autriche.

 

 

Puis, vient le château-ferme de Fernelmont. Isolé au milieu de la campagne du plateau hesbignon, à un kilomètre du centre de Noville, il a pour origine une remarquable et rare tour-porche érigée aux alentours de 1300 par les cadres d'une famille aristocratique (Godescalc de Fernelmont et ses descendants), proches du comté de Namur. De l'époque médiévale ne subsiste que ce donjon-porche qui est un massif en calcaire de 8 mètres de côté. Il est percé d'un portail axial et de quelques petites ouvertures carrées, et est entouré de deux avancées semi-circulaires qui ont l'allure des tourelles d'un château d'entrée. Cette tour d'habitation comprend deux niveaux, sous une haute toiture d'ardoise. Le visiteur est frappé par la qualité de l'aménagement intérieur. L'équipement des pièces auxquelles on accède par une porte d'entrée, au premier étage de la face nord, surprend par la succession de latrines installées dans la muraille sud, de niches de toutes sortes, d'éviers muraux, de fenêtres à banquettes et de deux cheminées dont les montants sont ornés de chapiteaux à motifs végétaux. On note aussi que les deux étages disposent d'un carrelage composé de petits carreaux en terre cuite vernissée, dont le damier dessine des motifs variés.

 

Au XVe siècle, les Fernelmont cèdent la propriété aux Longchamps qui la conserve, de 1421 à 1537, suivis par les Marbais (par mariage, puis par achats successifs par les Barwitz (1619) et les Harscamp (1709).

 

Au XVe siècle, le reste du château médiéval disparaît et est remplacé par un quadrilatère en brique percé de plus vastes fenêtres à croisées, et doté de deux tourelles en encorbellement sur ses angles extérieurs, longés par les douves. Une superbe galerie toscane de quatre arcades est ajoutée par J.F. de Barnitz contre l'aile est. Elle est datée de 1621. Au XVIIIe siècle, la cour du château reçoit son beau pavement en étoile (1767). Un siècle auparavant, la ferme avait été reconstruite en brique et pierre au-devant du nouveau manoir.

 

Inhabité depuis 1805, le château est progressivement vidé de l'essentiel de son mobilier. Ses derniers propriétaires l'ont cédé, en 1986, par bail emphytéotique, au syndicat d'initiative de Fernelmont. Celui-ci autorisa une association de passionnés ("Ass Ferne") à tenter de le remettre en état en finançant sa sauvegarde par des manifestations et des concerts. Plus récemment, l'actuel propriétaire a dénoncé de bail et repris le bien. Ainsi que nous l'a expliqué Monsieur Delsemme, guide du donjon: "Des manifestations sont organisées à titre privé, comme la fête du vin, le festival médiéval de "nova villa", des visites guidées qui se déroulent les week-ends et jours fériés, mais aussi durant la semaine, sur inscription." Et de préciser: "Une plaquette existe concernant le donjon qui peut être obtenue sur place, au prix de 6 €." Enfin, notre interlocuteur précise que l'ouvrage sera ouvert, à l'occasion des journées du patrimoine, le deuxième week-end de septembre.

 

Où?

Fernelmont est joignable, à partir de la E42 reliant Tournai à Liège, en empruntant une des deux sorties qui mènent à la commune. Elle est également desservie par plusieurs lignes des TEC: la 16 (Namur, Forville, Meeffe, Hannut), la 17 (Namur-Pontillas-Burdinne-Acosse), la 18 (Forville-Huy), la 19 (Namur-Landenne-Andenne) et la 142B (Namur-Leuze- Cortil-Eghezée-Ramillies-Jodoigne).

Adresse: 46 rue des Combattants, 5380 Noville-les-bois

Tél Madame Dessart 081/357.382 et Monsieur Delsemme 081/81.25.39

Internet: http://www.fernelmont.be/SiteFernelmont/site.nsf/7bd0ad08d98d817ac1256919002e2160/0f5803a42c088568c1256ac30049fbd4?OpenDocument

 

Quand?

Les visites se déroulent, du dernier week-end de mai jusqu'au dernier week-end de septembre, les guides se trouvant au donjon, le dimanche de 14h à 17h30.

Le restant de l'année, les groupes sont accueillis uniquement sur rendez-vous.

 

Combien?

Le prix de la visite est de 3 € pour les adultes, 2 € pour les enfants et la gratuité est offerte aux moins de 12 ans.


Evènement

 

A l'occasion du 35e anniversaire de l'été Mosan 2012, le Quatuor CoryFeye interprètera, à Fernelmont, des œuvres de Brahms, Mozart et Chausson, le 4 août à 17 heures.

André Gilain

 

Commentaires

Vraiment sympathique le dessin de votre blogue, il l'aime beaucoup, l'avez-vous susciter vous même ?

Écrit par : match france honduras coupe du monde | 15/06/2014

Les commentaires sont fermés.