Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

22/11/2011

Reynders: "Il faut réduire les dépenses de l’Etat!" (DH 20-11-11)

Ce matin, on annonçait que le sénateur Ahmed Laaouej (PS) vous pressait d’entamer des négociations avec l’Allemagne, pour éviter que les travailleurs forcés dans ce pays n’aient à payer un impôt sur leur pension, versée par les Allemands…



“J’ai demandé à mon département de prendre contact avec son alter ego allemand. Et je vais prendre contact avec mon homologue allemand. Je suis étonné que mes collègues Daerden (Pensions) et Onkelinx (Affaires sociales) ne m’en aient pas parlé

Concrètement ?

“Nous allons vérifier la réalité de la situation et, le cas échéant, voir comment obtenir un changement d’attitude. Il faut aussi voir s’il s’agit d’un prélèvement fiscal ou social.”

À propos des négociations, qu’est-ce qui fait que cela n’avance pas ?

“Depuis le début, le MR dit qu’il faut beaucoup plus travailler sur le train de vie de l’Etat, plutôt que sur celui des gens qui travaillent et font tourner le pays. Je songe en particulier aux Régions et Communautés qui font des budgets sans prendre les mesures qu’il convient. N’a-t-on pas entendu qu’une Région allait augmenter le salaire de ses ministres de 5 % ?”

Et l’autre motif pour lequel cela traîne ?

“Nous plaidons aussi pour des réformes structurelles, comme adapter notre système au vieillissement (il faut pouvoir travailler plus tard, mais aussi permettre à ceux qui le veulent de travailler, après 65 ans). Pour en revenir à votre question, certains peinent à comprendre ce que je viens d’énoncer, mais ils y viennent…”

Il y a une manière différente de considérer les classes moyennes ?

“Cela a été le cas, lorsque d’aucuns ont voulu taxer les Polo ou les titres-services. Par contre, nous n’avons aucun problème concernant les Porsche. Bref, cela bouge. Très lentement certes, mais on y arrive…”

Que reste-t-il comme dossiers ?

“Il y a encore du travail sur les frais de fonctionnement de l’Etat. Et, concernant l’emploi, je puis affirmer qu’il n’y aura aucun licenciement.”

À la tribune du congrès du MR, Charles Michel a parlé de quelques heures, voire quelques jours…

“Ne nous donnons aucun délai. Surtout que le gouvernement d’affaires courantes va prendre ses responsabilités, de manière à ce que le Parlement puisse déjà voter des mesures permettant de trouver 7 ou 8 milliards sur les 11,3 milliards annoncés.”

Les commentaires sont fermés.