Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

22/11/2011

QUE DU BONHEUR (DH 20-11-11)

Groupe technique MR-FDF : c’est mal parti !

La semaine dernière, Olivier Maingain annonçait, dans la DH, qu’il allait prendre contact avec le chef du groupe MR à la Chambre, Daniel Bacquelaine. But de cette démarche ? Proposer qu’après la mise en place du nouveau gouvernement, MR et FDF forment ensemble un groupe technique. À entendre Bacquelaine, Maingain est loin d’avoir partie gagnée. D’abord parce que c’est au président du MR, Charles Michel, que le Bruxellois devra s’adresser. En effet, la suggestion du président des FDF n’est pas purement administrative, comme il le pense, mais à haute teneur politique. Ensuite, toujours selon Bacquelaine, le MR n’aurait quasi rien à gagner (si ce n’est conserver certains collaborateurs), en formant ce type de groupe. Alors que les FDF y trouveraient bien des avantages. On ne semble donc pas se diriger vers la création d’un groupe technique, comme les FDF le rêvent tout haut. Le cas échéant, il leur reviendra à assumer le divorce…

La parano gagne les députés wallons…

On se souvient du bruit provoqué par la mission de parlementaires wallons, en Californie, à la mi-avril 2009. Au point qu’elle avait été qualifiée de voyage en Wallifornie. Au centre de la polémique, José Happart, Jean-Claude Van Cauwenberghe… Depuis, les rares députés qui osent encore se rendre à l’étranger frisent la parano, comme l’a raconté le MR Pierre-Yves Jeholet, en commission des affaires générales, lundi dernier : “Nous sommes dans un monde où le politique est contrôlé, recontrôlé, sans arrêt. Ainsi, j’ai fait une mission pour le Parlement wallon, à Londres. Nous avons pris, pour déjeuner, un menu à 9,80 euros, dans un restaurant thaï. J’étais content de ne pas être malade.” Ce que Jeholet n’a pas raconté, lundi, c’est qu’à un moment, il a appelé le serveur pour commander une bouteille de champagne. Certains de ses convives sont devenus tout blancs : “Attention, Pierre-Yves, le Bureau du Parlement va sévir”. Et le Verviétois de sourire : “Aucune inquiétude à avoir. Aujourd’hui, c’est mon anniversaire : c’est moi qui offre !”

Un Parlement fumeurs admis

Ne quittons pas le Grognon, à Namur. Emily Hoyos, présidente du Parlement, a fait savoir officiellement, par courrier, que “le Bureau – toujours lui –, prenant en compte la situation de l’ensemble des personnes fréquentant les bâtiments de l’institution, a décidé de maintenir un espace dûment agréé réservé aux fumeurs, dans la verrière du bâtiment Saint-Gilles.” Il s’agit, nous citons toujours la présidente Ecolo, “d’espaces semi-fermés munis d’un système efficace de ventilation et par l’extraction de la fumée.” Bref, le Parlement wallon s’arroge la permission de contourner la loi sur l’interdiction de fumer sur le lieu de travail. Voir ainsi leurs élus donner le mauvais exemple réjouira, soyons-en sûrs, les cafetiers, restaurateurs, et tout le secteur Horeca, qui appliquent la loi, avec les pertes sèches que cela suppose…

Ké n’affaire à Lîdge

À Liège, on le sait, François Schreuer, ancien président de la FEF, a créé une coopérative politique, Liège 2012, qui entend peser sur le prochain scrutin communal. Interrogé par le Vif-L’Express sur ce projet, Jacky Morael aurait qualifié Schreuer de “De Wever liégeois.” Voilà qui a fâché tout rouge l’ancien leader des Verts. “Je n’ai jamais tenu ces propos et l’ai affirmé au journaliste, avant publication”, soutient Moreal. Ajoutant : “J’ai, au contraire, soutenu, devant lui et devant témoins, le débat de fond dont il n’a rien retenu.” Voilà qui a le mérite d’être clair…

La phrase de la semaine

“Si l’on suit Di Rupo, on se jette dans la tempête de l’euro, dans la zone Ouzo. Avec l’économie de la Flandre, nous aurions pu aisément suivre l’Allemagne, mais dans le contexte belge, nous nous retrouvons au rang de la Grèce, de l’Italie et de l’Espagne.” (Bart De Wever, au micro de la VRT radio)

Commentaires

La citation de Jacky Morael dans Le Vif, à propos de François Schreuer, n'a pas été faite en interview, mais devant une Assemblée générale d'Ecolo, dont le journaliste a eu écho. Très piteusement, plutôt que de s'excuser et de passer à autre chose, M. Morael a démenti avoir tenu ses propos alors même que plusieurs témoins attestent qu'il les a bien tenu. Il a cependant dû se rendre compte, entre temps, que la ficelle était trop grosse : contrairement à ce qu'il annonçait, il a renoncé à demander un droit de réponse. Bref, M. Morael n'a certainement pas "le mérite d'être clair" et vous, comme d'autres, vous mettez en doute le sérieux du travail du journaliste d'une façon tout à fait déplaisante et non justifiée.

Écrit par : Ugo | 29/11/2011

je ne réponds jamais aux courriers anonymes. je suppose que cela a le mérite d'être clair?!
Ag

Écrit par : gilain | 12/12/2011

Les commentaires sont fermés.