Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

11/07/2011

QUE DU BONHEUR 10-07-11 (DH)

De Wever: toujours plus haut!

Selon un nouveau sondage Het Laatste Nieuws-Research Solution, 54% des Flamands serait d'accord avec le "neen" de De Wever. Parmi eux, 87% des électeurs de la N-VA. Par contre, 51% des habitants du Nord du pays ne croient pas à la volonté de compromis de Bart De Wever: 76% de ceux-ci sont catalogués N-VA, mais 40% appartiennent à d'autres partis. Le même sondage constate que près de 60 % des personnes interrogées sont contre la tenue d'élections (57% sont proches de la N-VA et 59% sont "autres". 
Enfin, toujours en ce qui concerne le président des nationalistes, si 39% des Flamands trouvent qu'il n'a pas joué un rôle d'homme d'Etat, 52% le soutiennent toujours. A propos de la N-VA, en cas d'élections, elle perdrait 4% de ses électeurs, mais en prendrait toutefois 16% aux autres partis . Cerise sur le gâteau de ce sondage : 40% des Flamands pourraient désormais envisager de voter N-VA.

JOHAN.jpg

(dessin de Johan dans Satiricon)

Laurette s'y met

Après tant et tant d'années au sommet, la vice-Première socialiste se serait-elle rendu compte que le fait de défendre ses thèses dans les seules rédactions francophones avait peu d'effet? Jeudi, elle a été interviewée, en néerlandais, dans les couloirs de la RTBF (!), par le journaliste de l'émission Ter Zake (VRT), Bart Verhulst. Qualifiée de "kopstuk" du PS, elle a affirmé, sur un ton plus que scolaire, mais l'intention était louable: "De N-VA is in niet in staat om ja te zeggen." Des mots qu'il est inutile de traduire. Plus loin, Onkelinx reprochait au parti de Bart De Wever de ne pas être prêt à négocier. "T'is een beetje bizarre", ajoutait-elle, toujours de manière empruntée. Un qualificatif qu'elle répétait plusieurs fois, mais qui ne figure pas dans le "Petit Robert & Van Daele". On suppose toutefois que la majorité des téléspectateurs aura compris le sens de ce message empreint de gravité, certains d'entre eux rejoignant, qui sait, la masse des éditorialistes nordistes qui fustigeaient l'attitude de De Wever, après son "neen" à Di Rupo.

Michel junior la joue "calme et simple"…

Jeudi, Charles Michel était invité aux journaux de RTL et de la RTBF. Le président du MR y a ressorti une expression qui semble lui coller à la langue comme le sparadrap colle au doigt du capitane Haddock: "C'est très calmement et très simplement que je dis… " Quelqu'un en aurait-il jamais douté?

La phrase de la semaine

"La N-VA avance de faux arguments qui cherchent à masquer les raisons réelles de son refus (de la note Di Rupo). Le premier est celui d'un tsunami fiscal: c'est clairement un faux argument parce qu'il n'y aura pas d'avalanche d'impôt nouveaux. L'effort budgétaire est concentré sur des nouveaux impôts à concurrence de moins d'un tiers. Donc deux tiers de l'effort se fera sur base d'autres choses. La N-VA dit ensuite que les propositions sont à contre-courant des recommandations européennes. Ce n'est pas vrai puisque la plupart des réformes fiscales proposées visent à harmoniser la fiscalité belge de l'épargne et du patrimoine avec ce que font les pays voisins font." (Jean Hindriks, professeur d'économie à l'UCL, interrogé par RTL)

Commentaires

Il est en faveur de moi d'avoir un site qui est très utile pour mon expérience. Merci admin

Écrit par : maxosize en france | 08/10/2014

Les commentaires sont fermés.