Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

01/04/2010

MODRIKAMEN : "Un humble parmi les humbles!" (DH 27-03-10)


modrikamen.jpg

C'est le 26 novembre 2009 que le Parti Populaire était créé par Mischaël Modrikamen et Rudy Aernoudt, fondateur de Lidé. Modrikamen est le fils d'un syndicaliste carolo qui, dans les années 90, fut victime d'une tentative d'assassinat, après avoir découvert des fraudes à grande échelle. Ce drame est sans conteste à l'origine du choix de carrière de l'avocat: en 1993, il fonde son propre cabinet d'affaires, où il est entouré d'une dizaine de collaborateurs. À son actif, le dossier "Confederation life" pour lequel il obtint que la CGER indemnise les obligataires de cette société faillie, mais aussi CERA qui le vit, avec Deminor, s'insurger contre les modalités de création de la KBC au détriment de coopérateurs de CERA, voire Electrabel (OPA de Suez) ou PetroFina.

Il y a des mois, lorsque le robin avait annoncé à certains proches ses ambitions politiques, il s'était heurté à beaucoup de réticences, la plupart insistant sur la dureté du monde que leur ami s'apprêtait à affronter. Ils étaient à mille lieues d'imaginer ce qui se passe actuellement. Ces mises en garde furent vaines, le défenseur des petits actionnaires de Fortis étant doté d'un ego et d'un orgueil à la hauteur de son intelligence. D'où par exemple, son incapacité à accepter, tout au long de la crise bancaire, de n'avoir jamais été reçu par un membre du gouvernement, Didier Reynders en tête.

La veille du lancement de son parti, pressé de questions par Paris Match sur sa fortune personnelle et ce que lui avait rapporté l'affaire Fortis, Modrikamen avait fini par répondre: "Je n'ai pas fait le calcul." Là réside une des incongruité de la démarche politique de l'avocat d'affaires: il lance un parti dit "populaire", tout en exhibant moult signes extérieurs de richesse. Outre son allure altière, ses éternels cigares et ses costumes trois pièces, l'homme vit dans une luxueuse demeure à Watermael-Boitsfort – également siège de son cabinet -, affectionnant grosses limousines et maisons de bouche les plus sélectes. Cependant, il n'a cure de ce type de détails: ainsi, c'est dans un des quartiers les plus cossu d'Uccle qu'il a annoncé le lancement du PP, celui-ci ayant, comme si cela ne suffisait pas, son siège dans une maison de maître de l'avenue Molière, artère ô combien opulente de la commune d'Ixelles. Pour conclure, une récente anecdote décrit à elle seule le personnage: le 24 février dernier, lors d'une causerie à Louvain-la-Neuve, l'avocat-président se fit chahuter quand, questionné sur la problématique du foulard, il introduisit sa réponse en relatant ses "récentes vacances à Dubaï, avec sa femme." Guère habile pour qui s'exprime face à des students. Le comble fut atteint le même soir lorsque Modrikamen se fit entartrer. Il rejoignait de la sorte d'autres humbles parmi les humbles, comme Nicolas Sarkozy, Bernard-Henri Lévy ou Ségolène Royal...

 

Les commentaires sont fermés.