Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

27/01/2010

DENIS DUCARME, A PROPOS DE MGR LEONARD: "PAS DE DECLARATION DE GUERRE, MAIS..." (DH18-01-10)


denisducarme.jpg

Lorsque, en novembre dernier, des éminences politiques s'étaient rendues en nombre à Rome, pour la canonisation du père Damien, les députés MR Denis Ducarme et Xavier Baeselen avaient annoncé leur souhait de revoir la liste protocolaire. Celle-ci trouve son origine dans un décret napoléonien datant de 1804, mais a subi, au fur et à mesure de l'histoire, certaines modifications. Ainsi, suite à l'évolution institutionnelle de la Belgique, la place réservée aux Communautés et Régions. Avec l'annonce officielle du remplacement du cardinal Danneels par Monseigneur Léonard, nous avons voulu savoir si les deux députés comptaient réactiver leur proposition de loi. Denis Ducarme: "Il doit être clair que le MR, collectivement, ne souhaite pas commenter ce qui n'est après tout qu'une décision interne de l'Eglise. Ceci dit si, à titre personnel, Xavier Baeselen et moi-même émettons un crédit de confiance envers Monseigneur Léonard, cela ne signifie pas que nous ne resterons pas vigilants." À savoir? "Quand nous avons déposé notre proposition de loi, nous estimions que les responsables religieux n'avaient pas leur place, à l'ordre qui leur avait été dévolu dans la liste protocolaire. Il n'est pas normal, par exemple, qu'un cardinal ou un nonce apostolique, soient placés avant les présidents de la Chambre ou du Sénat". Il ajoute que sa proposition prend tout son sens avec la nomination de Monseigneur Léonard dont on se souvient des déclarations musclées à propos du préservatif, de l'euthanasie, voire des homosexuels. Si ces affirmations étaient répétées par le nouveau cardinal, après qu'il a officiellement accédé à ses fonctions, elles prendraient un autre sens. Sans vouloir donc "réactiver" d'office sa proposition de loi, et sans la moindre agressivité à l'égard du monde catholique, Ducarme junior prévient qu'il passerait à l'acte si l'archevêque de Malines-Bruxelles dérapait à nouveau. Et le Réformateur d'y aller d'un exemple pour éclairer son propos: "Vous imaginez le tollé, si un imam, accédant à la présidence de l'Exécutif des musulmans de Belgique, tenait les propos que Monseigneur Léonard a tenus, sur les homosexuels?!" Et de conclure: "Nous ne déclarons pas la guerre, mais resterons vigilants!"

Les commentaires sont fermés.