Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

28/05/2009

Jean-Paul Procureur: "MILQUET NE DESAVOUE PAS LUTGEN" (DH 24-05-09)

procureur.jpg

Hier dans La Libre Belgique, le ministre Benoît Lutgen (CDH) annonçait la couleur: "Le contrat du CDH avec le PS se termine le 7 juin". Il disait aussi espérer une future alliance "namuroise": MR-Ecolo-CDH. En interrogeant le député Jean-Paul Procureur, nous avons tenté de savoir si Lutgen parlait en son nom propre ou si son avis était partagé.

La Dernière Heure: L'union avec le PS s'arrête donc le soir des élections?

JPP: Nous ne sommes pas liés avec les socialistes. Il s'est passé dans ce parti des choses inacceptables, comme l'affaire Didier Donfut.

DH: Le PS est devenu infréquentable?

JPP: Aucun parti n'est infréquentable! Ce qui est inacceptable, c'est que certaines pratiques ont été tolérées.

DH: Vous visez Elio Di Rupo?

JPP: Je peux difficilement croire qu'il ait été président de la société (Ndlr: qui avait passé le fameux contrat avec Donfut) sans rien savoir. Surtout que certains avaient attiré l'attention des plus hautes instances du PS: il devait donc savoir que ça allait péter!

DH: Pourquoi n'a-t-il rien fait, selon vous?

JPP: C'est la force de l'inertie…

DH: Elio Di Rupo laisse entendre qu'il y a "ça" partout…

JPP: Il n'y a pas "ça" partout! Malheureusement pour eux. Ce qui se passe est le problème du pouvoir absolu de ceux qui croient que le peuple, c'est eux. Ils ont cru que tout leur était permis. Trop de socialistes ont joué ce jeu-là: Donfut, Van Cau et d'autres moins connus…

DH: Di Rupo estime qu'on s'acharne contre le PS…

EDR: J'ai déjà entendu cela, après l'affaire Donfut. Ce n'est pas vrai: il y a eu trop d'abus. Comme journaliste, j'ai traité l'affaire Carlier: cela m'a valu une réunion du PS où l'on a voulu m'écarter du Centre RTBF Mons.

DH: Selon Lutgen, le contrat avec le PS est à durée déterminée…

JPP: Ne gonflons pas non plus ce qu'il a dit. Mais il a raison: au soir des élections, c'est l'électeur qui rebat les cartes. L'électeur est le patron!

DH: Le ministre parle-t-il en son nom propre?

JPP: Son avis n'est pas personnel. Il est partagé et j'ai déjà dit dans des interviews que, si j'avais de l'admiration pour l'idéologie socialiste à la base, elle a été reniée par certains potentats locaux.

DH: Lutgen remet en cause la stratégie "Milquet"?

JPP: Absolument pas! Il dispose d'une liberté d'expression plus grande. Je peux vous dire qu'il n'est pas désavoué par la présidente.

DH: C'est pourtant elle qui a fait échouer l'orange-bleue?

JPP: Cela se passait au fédéral où les Flamands ont voulu nous faire avaler des couleuvres. Elle a dit "non" et Reynders a été assez amorphe. Je vous rappelle enfin que c'est le Cd&V qui a été chercher le PS.

DH: Ce que Lutgen appelle de ses vœux risque d'entraîner des élections fédérales?

JPP: Certains parlent effectivement d'élections en octobre. Avec la crise, le pays n'a pas besoin de cela…

Les commentaires sont fermés.