Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

15/02/2009

TOM DEHAENE, LE FILS

 

tom dehaene - DH 15-02-09.jpg

Il emmènera la liste CD&V, lors des prochaines régionales

C'est presque naturellement que, en juin prochain, Tom Dehaene, fils de qui vous devinez, emmènera la liste du CD&V, lors des élections régionales. En effet, en 2004, en tant que deuxième de la même liste, celui qui est aussi président du CPAS de Zemst avait déjà récolté 44.000 voix, soit 12.000 de plus que la tête de liste, Eric Van Rompuy.

La Dernière Heure: Votre père, ministre d'Etat, votre mère ayant eu 78.000 voix au Sénat en 2007, votre plus jeune sœur, conseillère communale à Merchtem: la politique est une affaire de famille, chez vous…

Tom Dehaene: Vous oubliez mon frère et mon autre sœur qui se sont présentés aux élections sociales… 

DH: On ne parlait donc que de politique, chez les Dehaene?

TD: Au contraire, quand mon père rentrait à la maison, il avait pris pour principe de fermer la porte à tout ce qui était politique…

DH: C'était une bonne décision?

TD: Oui, parce que, au niveau auquel il était arrivé, on n'aurait parlé que de ça. Et la politique est trop stressante…

DH: Et avec votre mère?

TM: Nous parlions très rarement de politique avec elle.

DH: Lorsque vous vous êtes lancé, avez-vous pourtant demandé conseil à votre père?

TD: La question s'est posée lorsque j'ai dû choisir entre rester dans le privé ou entrer au Parlement flamand. C'est une des rares fois où j'ai pris son avis, mais il a refusé de m'indiquer la voie à suivre…

DH: Il ne vous a rien dit?

TD: Je lui ai indiqué quels étaient, selon moi, les avantages et les inconvénients de chaque perspective. Il a approuvé cette façon de voir, mais a refusé de trancher. Il m'a répondu: "C'est à toi de décider." 

DH: Le rythme de travail de votre père ne vous a pas fait peur?

TD: Quand je travaillais dans le privé, j'avais aussi des horaires difficiles. Et mon beau-père, chauffeur de poids lourds internationaux, était aussi souvent absent lorsque ses enfants étaient plus jeunes. Cependant, il est vrai que cela n'a rien à voir avec le stress qu'a connu mon père...

DH: Vous êtes aussi, comme vos parents, supporter du Club de Bruges…

TD: (il rit) Toute ma famille l'est! Jusqu'à mes enfants…

DH: Vous y allez souvent?

TD: Non, c'est trop loin! En tout, cela me prend cinq heures…

DH: Vous avez joué à ce sport?

TD: Jusqu'à 14 ans, mais mon père n'avait pas le temps de venir me voir.

DH: Et vous?

TD: C'est la même chose. Quant à ma femme, comme ma mère, elle a aussi quatre enfants: il ne lui pas est facile non plus de les suivre tous…

DH: Question caractère, vous sentez-vous plus proche de votre père ou de votre mère?

TD: Je crois que j'ai un bon "mix" des deux: l'impatience de l'un et la persévérance de l'autre…

DH: Vos dossiers de prédilection, au Parlement flamand?

TD: Je m'intéresse aux problèmes sociaux. Comme président de CPAS, j'ai visité en Wallonie l'observatoire de l'endettement et des crédits. J'ai déposé une proposition en ce sens au Parlement flamand et c'est passé. 

DH: Votre avis sur BHV?

TD: Je suis favorable à une solution négociée. Beaucoup de Flamands affirment que la scission va résoudre bien de problèmes. Et si elle intervenait, ceux qui le veulent pourraient toujours voter pour la liste "Union francophone", même s'il n'y aurait plus de PS, de MR etc.

DH: Et la menace de certaines communes d'empêcher le déroulement des élections européennes?

TD: Si elles le font, le gouverneur les organisera. Ces élections auront donc bien lieu.

Les commentaires sont fermés.