Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

02/02/2009

INTERVIEW, WILFRIED MARTENS ET MIET SMET: 40 ANS D'AMOUR

wilfried martens et miet smet - PM 22-01-09 (1).jpg
Miet Smet, l'épouse de Wilfried Martens, a participé à une partie de l'entretien que l'ancien Premier ministre a accordé à Paris Match. Nous les avons interrogés, tous les deux, sur leur histoire d'amour.

PM: Miet Smet est votre troisième femme: croyez-vous que le Roi Baudouin aurait accepté votre situation matrimoniale et que, malgré cela, il vous aurait désigné comme explorateur?

WM: Oui! Baudouin était certes un homme rigoureux, mais il était aussi très tolérant: il acceptait les choix personnels. 

PM: Il aurait donc évolué, en même temps que la société?

WM: J'en suis persuadé. Notez tout de même que le Sud du pays a évolué plus rapidement que le Nord. La situation actuelle est bien plus saine: la société est plus ouverte et sincère. On ne se cache plus.

PM: C'est pour cela que Miet Smet et vous, avez décidé de vous marier?

WM: En quelque sorte… Il y a surtout le fait que mon divorce était devenu public. Personnellement, j'avais pourtant des doutes sur les conséquences d'un éventuel mariage: je craignais que cela devienne une sorte de "soap". Or, c'est tout le contraire qui s'est produit.

PM: C'est-à-dire?

WM: En raison des doutes que je viens d'évoquer, nous avions tenu à ce que notre mariage reste secret. Il l'est resté jusqu'à deux heures avant la cérémonie. Le même jour, le CD&V tenait un congrès: celui qui le présidait a ouvert la séance en demandant aux congressistes de bien vouloir excuser les absences de Miet Smet et Wilfried Martens, ceux-ci étant en train de se marier. La salle a applaudi.

PM: Votre mariage a même été l'objet d'une plaisanterie, durant le congrès?

WM: C'était au moment où la NVA se séparait du CD&V: Moniek Delvou, ancienne porte-parole de Jean-Luc Dehaene, a effectivement dit de notre mariage qu'il était le seul cartel qui fonctionnait.

PM: En parlant de la société qui a évolué, vous vous souveniez de votre collègue de parti, Johan Van Hecke, contraint de quitter la politique parce qu'il entretenait une relation avec une journaliste?

WM: Exactement! À l'époque, le CVP n'avait pas encore évolué… 

wilfried martens et miet smet - PM 22-01-09 (2).jpgPM: Miet Smet et vous, c'est une longue histoire d'amour?

WM: Je ne dirais pas cela. Nous avons eu une rupture qui a duré neuf années, entre 1999 et 2008.

PM: Là, vous faites allusion aux Européennes de 1999, lorsque votre parti l'a choisie comme tête de liste, alors que vous briguiez la même place?

WM: C'est cela. Je dirais que notre rupture de 99 fut politique. Pendant 9 ans, jusqu'en 2008, nous ne sommes plus parlés. (Wilfried Martens martèle) Pas un mot!

PM: Durant les années 80, des rumeurs avaient même circulé à propos de vos relations…

WM: Je sais…

PM: Donc, vous vous êtes retrouvés en 2008…

WM: En effet! Je me suis toujours intéressé à la situation du Congo et, fin janvier 2008, j'ai été assister à une séance, au Sénat, où Miet prenait la parole sur ce sujet. À l'issue du débat – il y a moins d'un an, donc – nous avons discuté, avant d'échanger nos numéros de GSM. Vous connaissez la suite…

PM: Lors de vos retrouvailles, tout est reparti comme avant?

WM: Oui, le courant est très vite repassé.

PM: Il y a vingt ans, on n'aurait jamais imaginé un couple de sexagénaires, voire plus, être au top du top…

WM: Je crois qu'on dit "seniors", en français? Effectivement, nous sommes une sorte d'exemple. Beaucoup d'hommes et de femmes de notre âge ont vu dans notre mariage une perspective. Il leur a donné espoir et confiance.

PM: … malgré le fait que vous, personnellement, ayez divorcé deux fois?

WM: Oui, mais je suis loin de faire l'éloge du divorce. Il reste un échec. Et un drame.

PM: Pourtant, au sein même de votre parti, des personnalités comme Herman Van Rompuy sont très strictes en matière d'éthique…

WM: Il est effectivement très strict, mais cela ne l'empêche pas d'accepter l'évolution de la société. Je ne les citerais pas, mais d'autres parlementaires ayant une conception tout aussi rigoureuse n'en ont pas moins épousé des personnes divorcées.

PM: Vous n'êtes donc pas le seul…

WM: Le président d'un grand pays n'est-il pas dans le même cas?

wilfried martens et miet smet - PM 22-01-09.jpgPM: Madame Smet, à quoi attribuez-vous le fait que Monsieur Martens et vous, vous vous êtes enfin retrouvés, il y a moins d'un an?

MS: Notre passé a bien entendu joué un rôle, mais aussi notre passion commune pour la politique. Chacun le sait, mon mari vit pour la politique: encore maintenant, toute la journée durant, il écoute les nouvelles à la radio, joue (sic) sur l'ordinateur… (Ils rient ensemble) Et je peux vous assurer qu'il y suit effectivement la politique. 

PM: L'un comme l'autre, vous êtes donc tombés dans la politique quand vous étiez jeunes?

MS: Mon père était sénateur et il est mort un jour en revenant du Parlement. Personnellement, j'ai aussi milité au sein des jeunes CVP. Comme Wilfried. Nous avons aussi fait partie du même gouvernement, entre 1985 et 1992.

(Deux des trois jeunes enfants de Wilfried Martens entrent dans la pièce où le couple nous reçoit)

PM: Madame Smet, vous vous entendez bien avec eux?

WM: Oui! Ils viennent un week-end sur deux, mais il y a aussi les vacances. Nous les voyons plus souvent que ne le prévoit le jugement du divorce de mon mari. Des enfants de cet âge demandent toute une organisation.

PM: Deux vice-Premières ministres de l'actuel gouvernement, Laurette Onkelinx et Joëlle Milquet, en ont quatre…

MS: Oui, mais elles sont aidées. Sans cela, ce ne serait pas possible.

PM: Il est donc possible de faire de la politique, tout en menant une vie de famille?

WM: Oui, je crois que c'est tout à fait possible. Je connais nombre de couples où l'un des deux époux exerce une activité politique de haut niveau, sans que celle-ci ait de conséquence sur l'entente du ménage. 

PM: Ce n'est pas la politique qui est à l'origine de vos deux divorces?

WM: Non!

PM: Vos enfants vous parlent de politique?

WM: (Ils éclatent de rire) Figurez-vous que, lorsque j'ai été nommé explorateur, une de mes jumelles, Sophie, m'a demandé combien j'allais gagner d'argent. 

PM: Qu'avez-vous répondu?

WM: La vérité: rien!

PM: Le Palais royal ne prévoit rien?

WM: C'est plus simple: le Palais n'a rien! Si des ministres CD&V ne m'avaient pas proposé leur chauffeur, je n'en aurais pas eu.

PM: Miet Smet, votre mari a évoqué vos retrouvailles: vous vous y attendiez?

MS: Non! Je m'étais installée comme femme seule, en continuant de mener ma vie de sénatrice du Communauté.

PM: Lequel de vous deux a demandé la main de l'autre?

MS: Nous l'avons vraiment fait ensemble. C'est la meilleure chose qui pouvait arriver, vous ne trouvez pas?

PM: Votre mari dit qu'il a craint que votre mariage ne devienne un "soap". Et vous?

MS: Lorsque deux personnes connues sont ensemble, les gens les voient bien évidemment. Il était donc préférable de nous marier. La seule chose que nous devions faire était de garder le secret. Nous y sommes parvenus, jusqu'au jour de notre mariage. Je dirais que le secret a été préservé par tous ceux qui étaient dans la confidence, jusqu'à ce que le dernier d'entre eux parle, c'est-à-dire le bourgmestre qui nous a mariés, je crois…

Commentaires

Jeune et très intéressé par la oh combien complexe vie politique belge, je trouve que le fait qu'un Homme d'Etat tel que Monsieur Wilfried Maertens ne PUISSE résister (sans, par définition, mettre en cause sa bonne volonté en matière de résistance quant aux abus journalistiques) au sirène de la fameuse "peopleisation" est assez préoccupant. Je ne puis qu'être désagréablement surpris par cet interview, que je découvre il est vrai "sur le tard."

Écrit par : jérôme | 04/06/2010

En ce moment, il semble que Movable Type est la plateforme de blogs top là-bas en ce moment. (à partir de ce que j'ai lu) Qu'est-ce que vous utilisez sur votre blog ?

Écrit par : achat maxosize en france | 08/10/2014

Les commentaires sont fermés.