Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

15/12/2008

De Decker: J'espère que ma proposition sera votée avant juin

 

dedecker - DH 14-12-08.jpg

Dans la nuit de jeudi à vendredi, six personnes ont été placées sous mandat d'arrêt. Président du Sénat et de la commission de contrôle des services de Renseignement, Armand De Decker (MR) en a profité pour relancer l'idée d'octroi de moyens supplémentaires à la Sûreté de l'Etat, comme les écoutes téléphoniques. Il nous en a parlé.

 

La Dernière Heure: Les arrestations des dernières heures sont-elles les suites des mesures prises, il y a tout juste un an?

Armand De Decker: La décision d'annuler le feu d'artifice 2007 – qui est celle qui a le plus marqué la population – avait été prise par l'OCAM, organe qui analyse en permanence la menace qui pèserait sur la Belgique: nous étions alors en phase 4.

 

DH: Certains avaient parlé d'un truc du gouvernement pour faire oublier ses soucis communautaires…

ADD: Il y en a qui crieront toujours au coup de bluff. Mais on voit aujourd'hui que c'était une bonne décision. Je suis intimement persuadé qu'une menace planait sur la Belgique. Quant aux arrestations de ces derniers jours, elles démontrent aussi l'excellente collaboration entre nos services de Renseignements et la police.

 

DH: Vous profitez de ces arrestations pour relancer votre proposition d'octroyer plus de moyens à la Sûreté?

ADD: Je ne profite de rien: il existe une proposition de loi, signée par moi-même ainsi que par d'autres sénateurs, et nous aimerions qu'elle avance. Cela fait 5 ou 6 ans qu'on attend ces mesures. Il faut que la Sûreté puisse faire des choses que la Justice fait, sous le contrôle de magistrats. Les renseignements reçus à partir de sources humaines ne suffisent pas.

 

DH: Votre proposition de loi n'est pas la première tentative de permettre à la Sûreté d'utiliser les écoutes administratives…

ADD: Lorsqu'elle était ministre de la Justice, Madame Onkelinx (PS), avait eu un autre projet, mais elle avait trop chargé la barque et cela a fait peur au gouvernement de l'époque.

 

DH: Quand espérez-vous que votre proposition soit adoptée?

ADD: Sachant qu'elle doit encore passer par le stade de la Chambre, j'aimerais qu'elle soit votée avant les régionales de juin 2009. Ce serait bien… 

 

DH: Vous avez dit que les renseignements donnés par la Sûreté belge avaient aidé certains pays: c'est de la méthode Coué?

ADD: Pas du tout! La Sûreté est respectée à l'étranger, pour son travail et ses services. Ceux qui s'en moquent le font à tort. 

 

DH: Certains craignent pour les libertés individuelles…

ADD: Toutes les mesures seront prises pour que les nouveaux moyens octroyés à la Sûreté respectent les libertés. Sur ce thème, rien ne sera laissé au hasard.

 

DH: Le patron de la Sûreté, Monsieur Wynants, fait donc du bon boulot?

ADD: Le seul fait qu'il ait reçu la permission de son ministre, Monsieur Van Deurzen, d'apparaître publiquement à la télévision est un signe.

 

 

Les commentaires sont fermés.