Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

01/12/2008

Michel Jadot: Je crains que le fond de vieillissement soit détourné! (DH 30-11-08)

 

michel jadot - DH 30-11-08.jpg

Ancien patron de l'Emploi et du Travail, Michel Jadot n'est pas du genre à garder sa langue en poche. Il fut le premier à dénoncer le calamiteux plan Copernic de refonte de l'administration, recours au Conseil d'Etat à l'appui. Désigné "animateur" de la Conférence nationale des Pensions qui  a débuté ce vendredi, il a accepté de répondre à nos questions.

 

La Dernière Heure: La Conférence est-elle liée à la crise?

MJ: Elle est prévue dans la déclaration gouvernementale. Certes, il aurait fallu s'en occuper plus tôt, mais disons qu'elle vient bien à point!

DH: Vous avez toujours défendu les pensions légales?

MJ: Appelées "premier pilier", elles sont d'une branche essentielle (17 milliards) de la Sécu (50 milliards) et elles couvrent tous les travailleurs. Les pensions complémentaires (deuxième pilier) n'en concernent que 50%, et il y a les pensions complémentaires individuelles (troisième pilier). Ces quinze dernières années, on n'a pas lié les pensions au bien-être. Elles sont vitales: sans elles, plus d'Etat!

DH: Comment un pays comme le nôtre peut-il tolérer des pensions indécentes?

MJ: En plus de ne les avoir pas assez liées au bien-être, on a exagérément privilégié des départs trop tôt à la pension. Ceux-ci sont, normalement, fixés à 65 ans, mais en fait, il ont lieu en moyenne à 58 ans. Il faut augmenter ce dernier chiffre jusqu'à 62-63 ans.

DH: Pas 70 ans, comme en France?

MJ: C'est ridicule! Et c'est là qu'il y a le plus de départs anticipés…

DH: Avec la crise, craignez-vous qu'on puise dans le fond de vieillissement?

MJ: A l'époque, j'étais un non-partisan de ce fond, préférant qu'on s'attache à diminuer la dette publique. Comme par hasard, il n'a plus été alimenté depuis 2-3 ans. Je crains que l'actif en soit détourné.

DH: Les syndicats laisseraient faire…

MJ: Oui, si par exemple on les fait choisir entre certains avantages sociaux et ça!

DH: Sur quel principe sont basées les pensions?

MJ: Sur la solidarité entre les actifs d'aujourd'hui et les pensionnés de demain. C'est de la "répartition", alors que la pension complémentaire est de la "capitalisation".

DH: Vous craignez pour l'avenir des pensions?

MJ: Il s'agit d'un problème à long terme. Il faudra choisir en leur soutien et la diminution de la pression fiscale, les cotisations de la Sécu ou les investissements. Aujourd'hui, notre pays compte 2 millions de pensionnés; en 2030, il y en aura 800.000 de plus. La Conférence va aussi s'intéresser à tous les problèmes des aînés: prix des médicaments, maisons de repos…

La crise? Certains n'ont toujours rien compris!

DH: Votre avis sur la crise économico-financière?

MJ: Comme les autres pays, la Belgique a joué au panic football. Deuxième sujet d'étonnement, les gens les mieux informés, mais aussi les mieux formés, n'ont rien vu venir!

DH: Qui visez-vous?

MJ: Je songe au gouvernement, à la Banque Nationale, à la CBSFA (Commission bancaire et des assurances), aux dirigeants… ainsi qu'à moi-même. Nous n'avons pas vu à quoi menaient les subprimes ni que les banquiers faisaient du n'importe quoi. Et on n'a manifestement toujours rien compris!

DH: C'est-à-dire?

MJ: J'ai sur mon bureau un courrier d'un grande surface, que je ne citerai pas (nous avons découvert qu'il s'agissait de Cora): elle s'adresse aux gens sur le ton, "pour les fêtes, achetez chez moi et on pourra s'arranger après." C'est cela, l'inconscience des banquiers, des grands magasins…

Commentaires

En ce moment, il semble que Movable Type est la plateforme de blogs top là-bas en ce moment. (à partir de ce que j'ai lu) Qu'est-ce que vous utilisez sur votre blog ?

Écrit par : trouver maxosize | 08/10/2014

Les commentaires sont fermés.