Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

19/10/2008

QUE DU BONHEUR 19-10-08

 

axel miller - quedub 19-10-08.jpgLeterme et Reynders ont éconduit Axel Miller

Depuis qu'il a physiquement quitté Dexia, Axel Miller ne chôme pas vraiment. Cité un peu partout, même chez Fortis, il a fait l'aller et retour à Paris, jeudi. L'occasion pour lui de passer à proximité de la rue de Bercy, et plus particulièrement du cabinet de Christine Lagarde, ministre française des Finances. Nul doute que notre compatriote aura eu une pensée émue pour Bruno Delétré, actuel chargé de mission auprès de la ministre. Cet ancien responsable du financement des collectivités locales et FSA chez Dexia n'était pas à proprement parler un proche de Miller. Au point que celui-ci lui avait demandé de "faire un pas de côté". Pour cicatriser sa blessure d'amour-propre, l'inspecteur des Finances qui figure en bonne place du Who's Who hexagonal avait pu appliquer un beau paquet d'euros. Faut-il croire que l'homme a soudain été frappé par l'Esprit Saint? En plein démarrage de la question des "golden parachutes", comme on dit dans la Ville Lumière, Delétré a soudain renoncé au sien. Subit accès de pudeur ou crainte d'être pointé du doigt: on vous laisse deviner.

Pour en revenir à Axel Miller, s'il est désormais avare de commentaires médiatiques sur son débarquement de Dexia, il est plus prolixe face à sa garde rapprochée. Ainsi, raconte-t-il en petit comité comment, sentant poindre le clash chez Dexia, il s'était adressé au Premier ministre et à celui des Finances, s'entendant répondre par ceux-ci qu'ils avaient déjà assez à faire avec Fortis. Quelques heures plus tard, la dure réalité rejoignait Yves Leterme et Didier Reynders…

 

Budget: le Bureau du Plan à la traîne…

L'écolo Jean-Marc Nollet l'a relevé: c'est au départ de chiffres calculés au tout début septembre que le Bureau du Plan a annoncé une croissance de 1,2%. Alors que le FMI, lui, la situe à 0,2% et qu'il y a quelques jours, en France, l'Institut national de la Statistique et des études économiques (INSEE) vient aussi de revoir ses chiffres à la baisse, annonçant même une "récession technique" pour l'avenir. Etonnant donc, ce manque de réactivité et de transparence, dans le chef  du premier boulier compteur économique du Royaume. Traduction, c'est en mai-juin que le gouvernement a préparé son budget 2009, sur base de chiffres datant du début de l'année, le bureau du Plan se montrant incapable, depuis, de revoir ses paramètres. Peut-être ne s'y est-on pas rendu compte que la Planète traversait une légère crise financière?!

 

rudy aernoudt - quedub 19-10-08.gifRégionales: Rudy Aernoudt se tâte

Cette semaine, une rumeur a de nouveau couru concernant l'éventuel ralliement de Rudy Aernoudt à une liste De Decker qui se présenterait en Wallonie. Aernoudt dément. "Même si je n'exclus pas de participer aux régionales de juin prochain, je ne me suis pas encore décidé", nous a-t-il confié. Et de prolonger: "Je ne suis pas d'accord avec toutes les thèses que défend Jean-Marie De Decker, en matière institutionnelle par exemple. Ainsi, là où il dit vouloir continuer "avec la Belgique s'il le faut", je corrige en disant qu'il "est encore possible de travailler dans le cadre de la Belgique". "Pourtant, poursuit Aernoudt, je constate que la liste De Decker évolue dans la bonne direction. Reste à voir si elle va persévérer…"

 

 

Test Achats ne peut avoir toujours raison…

En tout début de semaine, les forums internet ont commencé à être envahis par des citoyens mécontents face à l'immobilisme de l'association de défense de consommateurs, à propos de la banque Kaupthing. Et cela, après l'avoir chaudement recommandée (jusque dans leur bulletin de septembre-octobre. Nombre des internautes qui s'exprimaient sur la Toile ne se privaient pas de comparer l'inertie de Test Achats en cette occasion et son penchant à redresser les torts d'autrui. Témoin que l'institution a été atteinte d'une légère gêne, le communiqué qu'elle a diffusé, avouant "être assaillie de mails, de courriers et d'appels téléphoniques concernant la situation préoccupante des avoirs déposés chez Kaupthing". Le porte-parole de l'institution, Jean-Philippe Ducart, n'a pas dit autre chose en précisant bien que sa société avait "toujours conseillé ce placement dans les limites de la garantie des dépôts LUXEMBOURGEOIS". Comme si cela n'allait pas de soi, de la part de cette très désintéressée défenseuse des consommateurs…

 

Top-managers: on se tient par la barbichette

D'ici à fin de l'année, devraient tomber les décisions du Conseil d'Etat à propos des recours introduits par toute une série de hauts fonctionnaires contre certains top-managers. À ce propos, une petite joyeuseté concerne les évaluations des titulaires des fonctions de management. Lorsqu'un haut gradé n'est pas satisfait de son évaluation, il peut aller en appel devant un comité de recours. Or celui-ci est composé, du côté francophone, par six… Top-managers: Alain Bourlet, Monique De Knoop, Jacky Leroy, Carole Coen, Lambert Verjus et Philippe Mettens. Cela s'appelle un petit comité entre amis…

 

philippe et brigitte delusinne - quedub 19-10-08.jpgDelusinne, à propos de la mort de Mint: "Elio m'a tuer!"

Vendredi, Mint a donc diffusé sa dernière émission. Qui ne décolère pas, c'est Philippe Delusinne, CEO de RTL dont dépendait la radio pop-rock. Ces derniers temps, il n'a cessé de s'étendre sur la trahison dont il aurait été victime, des mains d'Elio Di Rupo. Histoire de donner du poids à ses propos, Delusinne ajoutait un détail imparable à son récit: c'est dans sa propre cuisine, à Mons, que le président du PS avait fait la promesse solennelle de soutenir Mint. Curieux que le madré Philippe ne se soit pas souvenu que c'est à quelques centaines de mètres de là que son ami Elio avait passé un autre fameux accord, également renié par la suite. C'était avant la reconduction des majorités régionales en 2004, et la victime du reniement de Di Rupo n'était autre que Louis Michel. Désormais, même le clin d'œil adressé par Trends au grand homme de presse ne parvient plus à le consoler: dans sa dernière rubrique people, l'hebdo ab qualifié Delusinne et sa femme, Britney, de "couple incontournable des soirées mondaines". Baptisé "Elio m'a dit", par Robert Tollet, président du Conseil central de l'Economie, pour sa propension à citer obsessionnellement Di Rupo, Philippe Delusinne clame partout qu'il prépare une sanglante riposte. Il vient d'ailleurs de frapper un premier coup d'éclat en démissionnant du conseil d'administration de La Monnaie où il siégeait sur le quota socialiste. Boulevard de l'Empereur, on a du mal à s'en remettre…

 

La petite phrase de la semaine

Si l'Etat belge était resté actionnaire à 100%, les dividendes de Fortis ne seraient pas partis en France, et seraient restés à 100%, mais en Belgique. Et donc, c'est bien là qu'on a un problème. Je pense qu'on a mal géré cette partie-là de la crise." (Jean Marc Nollet, chef du groupe Ecolo-Groen à la Chambre, à la RTBF).

 

Correctif

La semaine dernière, nous évoquions la joie, dans les couloirs de la RTBF, suite à la belle audience de l'émission politique de François De Brigode et Johan Montay, "Répondez la question" (plus de 350.000 téléspectateurs). La vérité a cependant ses droits: lors de son "Grand Défi" avec Didier Reynders, puis Elio Di Rupo, RTL avait respectivement attiré 412.000 et 420.000 personnes.

 

Les commentaires sont fermés.