Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

14/10/2008

QUE DU BONHEUR 12-10-08

val saint lambert - quedub 12-10-08.jpgLe Val Saint-Lambert racheté par le privé: le PS remercie le MR!

Lorsqu'il était apparu que les cristalleries du Val Saint-Lambert ne feraient plus long feu avec leur direction, le ministre wallon de l'Economie, Jean-Claude Marcourt, avait imaginé un plan dans lequel il voyait jouer un rôle de pointe par Meusinvest. Au sein du conseil d'administration de celle-ci, les libéraux avaient fait de la résistance, estiment qu'il ne revenait pas à leur institution de sauver ce canard boiteux. Bien leur en pris puisque, in fine, c'est un privé qui a raflé la mise: Pierre Grignée, ancien représentant aux Etats-Unis de Carât-Duchatelet et tête pensante de Médiacité à Liège et de L'Esplanade à Louvain-la-Neuve. La tentative de Marcourt de faire jouer Meusinvest dans la pièce rend équivoque la réaction de Gëtan Servais, récent directeur général de l'institution, lequel s'en est allé remercier les administrateurs libéraux d'avoir empêché Meusinvest de participer à la reprise du val Saint-Lambert. Soit en faisant cela, Servais a voulu mieux souligner le peu d'impact de Marcourt sur les affaires liégeoises, soit il estime réellement que les "bleus" avaient vu juste. À chacun de juger…

 

Emile-Louis Bertrand directeur au Port Autonome de Liège: damned, encore raté!

C'est le 19 juillet 2004 que Marie-Dominique Simonet a quitté la direction du Port Autonome de Liège pour devenir ministre du gouvernement wallon. À l'époque, le poste avait fait partie d'un grand marchandage, tombant dans l'escarcelle du PS qui avait assis Emile-Louis Bertrand dans le siège de directeur général. Seulement voilà depuis, l'homme n'a jamais pu porter officiellement le titre, restant tristement "f.f.", ne disposant pas des diplômes ad hoc. C'est pour pallier ce manquement que Bertrand a tenté de passer les examens du Selor. Nous écrivons bien: "tenté", parce que Bertrand a échoué. Aux partis de la majorité wallonne à trouver une astuce pour le désigner, d'ici aux élections de 2009…

 

Van Camp versus Reynders: la guerre de succession est engagée…

L'autre dimanche, le MCC a donc fêté ses 10 ans d'existence. Et ce fut, comme on le sait, sans Didier Reynders, pourtant président de la coupole MR-FDF-MCC. C'est en petit comité, les bonzes du mouvement avaient évoqué d'inviter ou non le Liégeois. Parmi les plus virulents pour le "non", le bon docteur Marc Van Campenhoudt, un des plus anciens compagnons de route de Gérard Deprez, mais aussi administrateur délégué des cliniques de l'Europe (Sainte Elisabeth, Saint-Michel, Deux-Alices…) À ces titres, Van Camp en ajoute un autre dont il est bien fier: collaborateur à Père Ubu. Sa présence au sein de la rédaction de l'hebdo satirique n'ai rien à voir, mais alors rien du tout avec les échos que celui-ci publie de manière quasi obsessionnelle contre le MR et son président, qu'alliez-vous croire…

 

 

 

 

montay:de brigode - quedub 12-10-08.jpg

Mercredi soir, la RTBF a fait la fête!

Boulevard Reyers, on ne cachait pas son plaisir, après le succès de "Répondez à la question" avec Bard De Wever, l'émission politique de François De Brigode et Johanne Montay: plus de 350.000 téléspectateurs, c'est-à-dire presque aussi bien que le "Grand défi" avec Guy Verhofstadt! Et comme les commentaires de la presse ont, eux aussi, été positifs… C'est Johanne Montay qui avait pris les premiers contacts avec De Wever et celui-ci a tenu sa parole, malgré les assauts répétés de la boutique d'en face et plus particulièrement de Fabrice Grosfiley. Celui-ci avait à ce point harcelé le patron de la NV.a – jusque pendant ses vacances – que celui-ci en avait eu assez.L'ertéllien n'avait-il pas menacé De Wever: "Si vous acceptez d'aller à la RTBF, vous ne viendrez pas chez nous!" "Mais je m'en fous, de ne pas aller à RTL!", a raconté le président séparatiste, dans les coulisses de l'émission. Celle-ci avait été préparée par deux heures d'entretien entre les deux journalistes et le grand homme. Et c'est la veille de l'émission qu'une répétition générale a été organisée, avec Alain Dreumière dans le rôle du séparatiste de choc. Enfin, la victoire passée – les plus noceurs ont fait la fête à l'Archiduc –, le service public se dit qu'il n'y aura plus qu'à la rééditer…

 

 

Les phrases de la semaine

De la bouche de l'historien humaniste Bart De Wever, lors de l'émission "Répondez à la question": "Dans l'histoire, on ne peut que constater que les Saxe-Cobourg ont toujours été contre chaque mouvement d'émancipation, qu'elle soit flamande, ouvrière ou éthique...", et "Si (le Prince Philippe) pense vraiment qu'il a des prérogatives, s'il veut jouer un rôle politique –  comme au Moyen Age – et s'il veut vraiment jouer le Roi , ce sera vite fini! "

 

Les commentaires sont fermés.