Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

07/10/2008

Que du bonheur 05-10-08

Le Fonds d'intervention ne pourrait aider que 38.000 déposants!
Ces derniers jours, on a beaucoup évoqué le "Fonds de protection des dépôts et des instruments financiers". Une sorte de fonds de garantie qui existe depuis 1998, est géré par la Banque Nationale et dispose de 765 millions d'euros. La grande majorité des banques y adhère et cotise en prévision d'interventions au profit des déposants ou des investisseurs victimes d'une faillite. Le gouvernement l'a annoncé à maintes reprises: ce fonds couvre les déposants jusqu'à 20.000 euros. Nous avons pris notre boulier compteur et constaté que seules, 38.000 personnes pourraient être indemnisées. Voire 76.000 pour des dépôts atteignant 10.000 euros. Une paille! Qu'en serait-il des autres, au cas où la somme dont dispose le fonds ne serait pas suffisante? Question hors de propos et à haute teneur subversive, sans aucun doute…

08ff31d214a325df1871ef51252e911a.gif
La chute de Lippens: Davignon mieux que JR Ewing!
Didier Bellens, patron de Belgacom dont Maurice Lippens avait voulu la peau n'a pas été le seul à ricaner en apprenant les misères de son ex-ennemi. Même Stevie Davignon s'y est mis. L'ami de trente ans, voire plus, a semblé avoir oublié le long chemin qu'il fit en même temps que l'ancien président de Fortis. Ainsi, à propos de rachat d'ABN Amro, ces quelques pelletées de terre sur le cercueil de Lippens: "Regardez le parcours de Fortis: l'alliance AG-Amev, l'entrée dans la banque avec la CGER, la consolidation avec la Générale de Banque. Quel succès! Mais le danger, c'est de croire que, puisque vous avez tout réussi jusqu'ici, vous allez réussir le coup suivant." Puis, plus loin, répondant à la question de savoir si Lippens aurait dû partir en même temps que Votron: "Je ne pense pas qu'il fallait se séparer du CEO et du président en même temps. Par contre, il fallait nommer tout de suite le nouveau patron et chercher aussitôt un nouveau président. Il ne fallait en tout cas pas changer la donne sans assurer la suite." A côté, J.R. Ewing est un enfant de chœur…

Frère et Orban sont dans un bateau…
C'est en 1860 que le ministre des Finances de l'époque, Walthère Frère-Orban, fut à la base de la création du Crédit communal. Il était libéral et liégeois, comme son lointain successeur, Didier Reynders. Ayant battu le record de Philippe Maystadt, l'actuel ministre aura cependant fort à faire pour dépasser Frère-Orban: si l'on additionne sa présence aux Finances lors de gouvernements entre 1848 et 1868, Frère-Orban occupa le poste une quinzaine d'années. Lorsqu'on l'interroge sur la difficulté qu'il rencontrera à battre son auguste prédécesseur, Reynders préfère plaisanter – qui s'en étonnera -: "En étant deux, Frère et Orban, il ne leur a guère été malaisé d'atteindre les 15 années." Plus sérieusement, il y a près de 150 ans, ce sont les villes qui furent appelées à rallier le Crédit communal. De grandes entités comme Schaerbeek ou Anderlecht ne vinrent qu'après la guerre 14-18. C'est à ce titre qu'elles ont été invitées par le gouvernement à venir en aide à Dexia. Et on le sait, elles rechignent à s'exécuter: surtout la seconde qui est déjà sous la tutelle financière de la Région…

fda3f979df3c795711381979e4d12598.jpg
Les amis de la 25ème heure de Marc Moulin
En août, après avoir constaté l'échec de son ultime traitement de chimio, Marc Moulin avait demandé à sa famille de ne rendre publique l'annonce de son décès que le jour de son enterrement. Le touche-à-tout ne souhaitait pas en effet que ses obsèques donnent lieu au défilé des amis dits "de la 25ème heure", comme cela avait le cas pour Jeff Bodart. N'empêche, la RTBF radio a consacré trois heures d'hommage à Moulin. Aux manettes, Jean-Pierre Hautier, qui avait été de l'équipe de Radio Cité, au même titre qu'Alain Neefs, Terry Focant, Ray Cooks, Martine Matagne, Anne Goreux, Ria Marten et on en oublie… Seulement voilà, aux dires de la famille du défunt, Hautier ne s'était guère enquis de l'évolution de la santé de Moulin. Cela donna un air un peu incongru à son émission. Nul doute que la sortie de Pierre Kroll, ce jour-là, a dû tinter curieusement, dans les oreilles d'Hautier: le dessinateur a en effet pointé du doigt ceux qui se souvenaient un peu tard d'avoir côtoyé ce Grand Monsieur de Moulin…

Le comité de direction de la Poste est-il illégal?
Le 25 septembre dernier, un nouveau directeur "mail" était désigné à la Poste-de Post. Rien de bien intéressant, a priori. Sauf que, au titre d'entreprise publique autonome, l'institution est soumise à la loi du 27 mars 1971, et plus particulièrement à son article 16 qui prévoit la parité linguistique au sein du conseil d'administration et du comité de direction (à l'exception du président pour le premier, et de l'administrateur délégué pour le second). Or, avec la nomination du nouveau directeur, le deuxième organe compte désormais quatre néerlandophone (Mark Michiels, Koen Van Gerven, Johan Vinckier et Kurt Pierloot (directeur "mail") contre deux (!) francophones, Baudouin Meunier et Pierre Winand. Bons princes, nous n'avons pas compté Peter Somers (Nl), qui a été "adjoint" au conseil en septembre 2007. Quatre directeurs d'un côté (voire même cinq), deux de l'autre: dans l'illégalité, le Comité de direction verra-t-il ses actes frappés de nullité? Ce serait cocasse, n'est-il pas!

La phrase de la semaine
A en croire ce qui suit, le personnel de Fortis n'a pas trop cédé à la panique. Témoin, cette plaisanterie sur le site de la Banque: "Pssstt… Un conseiller virtuel se cache dans votre PC banking. Réveillez-le..." L'humour, comme politesse du désespoir, toujours!

Commentaires

J'ai bien aimé ton article sur Marc Moulin ...

Écrit par : MALOU | 08/10/2008

merci d'encourager un petit jeune qui commence...
si tu veux, sur le site de gilles verlant, y'a des trucs sur marc moulin...
biz

Écrit par : andré | 03/11/2008

désolé pour le retard mis à te répondre, mais je dois encore me faire aux joyeusetés de mon blog...
merci pour ces encouragements à un 'tit jeune qui débute!
bon vent + biz,
A

Écrit par : andré | 03/11/2008

Les commentaires sont fermés.