Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

André Gilain

Facebook: andre gilain

MSN: sdanitof@hotmail.com

Twitter: andre gilain

Avant toute chose, j'ai 4 enfants (Maris, Louise, Jeanne et Pierre) , une petite-fille, Nina (8) et un petit-fils Mathias (1).

En remontant dans le temps, j'ai terminé mes humanités en consacrant mon travail de fin d'études à Bob Dylan. Comme titre, j'ai repris celui d'une émission de la RTBF: "Et si Rimbaud était américain?" C'était en 73-74. Plus généralement, les bons pères jésuites m'ayant vacciné contre toute certitude, le Canard enchaîné est devenu ma nouvelle Bible. C'est ainsi qu'après mes études pseudo-universitaires (candis en droit), j'ai voulu devenir un observateur «dégagé» du jeu politique, pour reprendre l'expression desprogienne: j'aime traquer l'instantané amusant ou éloquent qui vaut, pour moi, tout édito.


Mon parcours journalistique: 18 ans à PAN, dont je fus rédac chef pendant 10 ans, y attirant entre autre du Bus, Johan, Kroll, mais aussi des plumes qui n'aiment pas être citées... Comme autres collaborations, il y eut entre-temps Dimanche Matin ("Les Mauvaises langues"), Paris Match, Vlan, AZ, Kiosque, Brussels Today... Après un petit retour à Pan, je suis passé à Trends, y coordonnant la rubrique des "Confidentiels". Début 2007, j'ai atterri à La Dernière Heure du dimanche, y réalisant des interviews ainsi qu'une rubrique d'échos, "Que du bonheur". Au même moment, j'ai entamé ma collaboration avec Paris Match Belgique.


Enfin, je ne peux oublier avoir été attaché de presse de Cécile Goor, ministre-présidente de la Région bruxelloise (comme on disait alors), puis des éditions Casterman. J'y ai côtoyé de grands auteurs comme Hergé, Pratt, Tardi, Comès, Bob et Johan De Moor, F'murr, Boucq, Geluck...


J'ai pondu trois livres: "Belgian Cancans" (best of des dessins d'Alidor) ainsi que de deux biographies, "Portrait en coulisses" (Louis Michel, 2003) et "La face cachée de l'iceberg" (Didier Reynders, 2006).

Interêts

Musique: de Brassens et Dylan aux Stones (mes trois maîtres), en passant par Cure, Red Hot Chili Peppers, Eminem, Eno, Peter Gabriel et "son" Genesis, Bowie